Système RAID : Aperçu de la technologie

RAID signifie "Redundant Array of Independent Drives" ou en français "matrice redondante de disques indépendants". Ce terme désigne les schémas de stockage des données informatiques, réparties sur plusieurs disques durs. Ces systèmes ont été conçus pour améliorer deux grands axes : la sécurité des données et la performance de l’ I/O (entrée/sortie).

Un certain nombre de configurations standards ont été élaborées et sont référencées en termes de niveaux. A l'origine, il y avait cinq niveaux de RAID mais depuis, beaucoup d'autres variantes ont vu le jour, notamment plusieurs niveaux imbriqués et de nombreux niveaux non-standards (le plus souvent propriétaires).

Un RAID combine des disques durs physiques en une seule unité logique à l'aide, soit d’un matériel spécial, soit d’un logiciel. Les solutions du RAID matériel peuvent prendre une variété de styles tels qu’une construction sur la carte mère, un ajout de cartes, ou encore à plus grande échelle les serveurs NAS ou SAN. Ainsi, le système d’exploitation considère chaque volume RAID comme un disque et n’a pas connaissance de ses constituants physiques. Les solutions de RAID logiciel sont, quant à elles, généralement mises en œuvre directement dans le système d'exploitation.

Il existe trois concepts clés dans le RAID : le "mirroring" (miroitage, en français) consiste à copier des données sur plusieurs disques, le volume agrégé par bandes (connu sous le nom de "striping" en anglais) qui autorise la division des données au travers d’au minimum deux disques et enfin, la correction d'erreur, là où les données redondantes sont stockées afin de détecter les problèmes et éventuellement les réparer (communément appelée la tolérance aux pannes). Les différents niveaux de RAID utilisent une ou plusieurs de ces techniques, en fonction de la configuration système requise.

RAID est traditionnellement utilisé sur les serveurs, mais peut être aussi utilisé sur les postes de travail. Ce dernier cas s’avère particulièrement vrai lors de stockages physiques sur des ordinateurs tels que ceux utilisés pour des montages vidéo et audio.

La manipulation et la récupération de données chiffrées nécessite des processus et une expérience que peu de sociétés peuvent offrir. Les ingénieurs Ontrack Data Recovery ont les capacités et le savoir-faire pour récupérer des données sur un système RAID.

Vocabulaire RAID couramment utilisé

  • RAID : technologie qui permet l'utilisation de 2 ou plusieurs disques durs dans diverses configurations afin d’obtenir une meilleure performance, plus de fiabilité et de plus grandes capacités de volumes à l’aide de l'utilisation de la consolidation de ressources de disque et des calculs paritaires.
  • Parité : calcul mathématique qui permet aux disques présents dans une matrice RAID de tomber en panne sans que l’on ne constate de perte de données. L’illustration la plus probante est l'équation : A + B = C. Vous pouvez supprimer n'importe quelle lettre et attribuer à sa valeur les 2 lettres restantes. Par exemple, si B est retiré l'équation ressemblait à A + ? = C, alors la valeur B peut être formulée en déplaçant la donnée A, ainsi B = C - A. C'est évidemment une façon simpliste de décrire la parité. Si l’on a l’ambition de comprendre complètement ce mécanisme pour un RAID, alors la connaissance du binaire et de l’expression logique XOR est nécessaire.
  • Mirroring : les données d'un ou plusieurs disques durs sont dupliquées au minimum sur un autre disque physique.
  • Striping : la méthode par laquelle les données et la parité peuvent être écrites sur plusieurs disques. Dans l'exemple ci-dessous les données sont écrites dans les disques dans un ordre séquentiel jusqu'au dernier disque, elles regagnent ensuite le premier et commencent une seconde bande.

    La méthode du striping augmente les chances de depannage et de recuperation de données sur un systeme RAID 

  • Bloc : un bloc est l’espace logique de chaque disque où les données sont écrites, la capacité de l'espace est fixée par le contrôleur RAID et serait généralement d’une taille comprise entre 256KB et 16 Ko. Les données remplissent l'espace jusqu'à ce que la capacité limite soit atteinte, puis circulent sur le disque suivant, et ainsi de suite jusqu'au dernier. Une fois le circuit bouclé, les données se positionnent directement au début de la bande suivante.

     Recuperer données RAID

  • Symétrie Gauche / Droite : la symétrie dans un RAID contrôle la manière dont les données et la parité sont réparties sur les disques. Il ya 4 principaux types de symétrie, chacune d’entre elles est utilisée selon le vendeur du RAID. Certaines entreprises font aussi des types de propriété en fonction de leurs besoins. Voir Raid 5 pour plus d'informations sur la symétrie.
  • Hot Spare : il existe différentes méthodes pour faire un dépannage RAID, l’une d’entre elles est l'utilisation d'un disque de secours. C’est un disque de rechange qui peut être utilisé à la place de celui altéré.
  • En mode dégradé lorsqu’une unité du RAID devient illisible, le disque est alors considéré comme mauvais et est retiré du RAID. Les nouvelles données et la parité sont alors écrites sur les autres disques du RAID. Si une de ces données est sollicitée depuis le disque défaillant, alors elle est transférée grâce à la parité sur les autres. Cela dégrade les performances du RAID, d'où l’appellation mode dégradé.
  • Contacter Kroll Ontrack
    0 800 10 12 13
    01 69 53 66 99




Plus d'informations



Centre de ressources