Go to Top

Atterrissage de têtes de disques durs : danger !

Atterrissage de têtes de disques durs : danger !

Les disques durs ont un talon d’Achille : les têtes qui leur permettent de lire les plateaux sur lesquels sont stockées les données. L’atterrissage de têtes matérialise leur action quand elles heurtent le ou les plateaux qu’elles sont en train de survoler, et qu’un choc se produit. Les conséquences peuvent être désastreuses.

Un coup, même faible, porté à un disque en situation de fonctionnement, peut faire heurter les têtes de lecture sur un ou plusieurs plateaux. Ceci peut se produire de multiples façons, notamment avec des disques durs amovibles, que l’on déplace avant qu’ils aient fini de tourner, ou sur des disques intégrés dans des ordinateurs portables. La conséquence est extrêmement simple : la tête va creuser un sillon circulaire plus ou moins profond et large dans la surface du disque.

Le fait d’avoir creusé un sillon sur un ou plusieurs plateaux provoque deux réactions : le revêtement magnétique du plateau est partiellement arraché avec obligatoirement une perte de données, et la poussière engendrée peut se retrouver à endommager encore plus le disque. On peut ajouter à ce phénomène que plus le sillon est profond, plus il y a de chances (ou de malchance) que les lignes de guidage sur les plateaux  – servant  à positionner les têtes très précisément sur le disque – ne soient plus opérantes; autrement dit, il est tout à fait possible dans un cas extrême de ne plus pouvoir accéder à aucune des données du disque…

Alors comment faire pour empêcher une telle catastrophe en chaîne ? En premier lieu, on le comprend aisément, il ne faut pas déplacer un disque dur de manière brutale alors qu’il est en train de lire et/ou écrire des données – ou tout simplement dès qu’il est branché (dans le cas d’un support USB); c’est pile le moment où les têtes se promènent au-dessus des plateaux. Ensuite, dans le doute, et si vous pensez qu’il peut y avoir eu un choc, reposez délicatement le disque.

Lire aussi : Perte de données, découvrez les gestes qui sauvent !

Si une remise sous tension montre le moindre défaut avec un mauvais démarrage du disque, comme par exemple des fichiers non trouvés ou un temps d’accès assez long aux fichiers, voire un bruit mécanique, il est  temps de tout arrêter ! Envisagez de confier le disque à un professionnel. A cet instant précis, tout n’est pas désespéré car le sillon n’en est peut-être encore qu’à un stade qui n’a fait que perdre quelques données et n’a encore arraché que quelques petites poussières. Des secondes ou minutes de plus et c’est certainement la perte totale de données.

Comme pour tout problème mécanique, s’arrêter à temps peut permettre de sauver l’ensemble de la machine. Cela est vrai pour un moteur de voiture à combustible avec une fuite de liquide de refroidissement comme pour un disque dur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *