Go to Top

Augmentation de stockage : Seagate fait la démonstration de disques HAMR

WDC Caviar Black

La technologie HAMR pour Heat Assisted Magnetic Recording est destinée à multiplier au moins par 5 la capacité de stockage d’un disque dur magnétique sur la même surface en gardant la même densité “à froid”. Une démonstration que Seagate a pu réaliser au salon Intermag avec des disques fonctionnels en Juin 2015.


Les disques HAMR de Seagate ne sont pas encore en production, celle-ci ne commencera pas avant 2017 pour un nombre restreint de clients et en 2018 pour le grand public. Toutefois, la démonstration a montré qu’une batterie de plusieurs disques HAMR en RAID pouvait parfaitement fonctionner de façon ininterrompu pendant trois jours. Celle-ci était en train d’écrire en live un flux de vidéo tout en procédant à la lecture d’autres flux sur ces mêmes disques.

Un procédé unique et complexe…

Toute l’astuce de la technologie HAMR consiste à permettre à la tête de n’écrire que sur un substrat qui a été chauffé au préalable. En effet, seul le substrat “à chaud” peut supporter un changement de l’état magnétique des particules. Le chauffage s’effectue par laser à une telle précision que les pistes adjacentes restent à leur température normale. La tête magnétique peut donc modifier une piste qui occupe un cinquième de la surface sans affecter les autres. Généralement, celle-ci qui est couverte pendant l’opération par des têtes PMR (Perpendicular Magnetic Recording) habituellement utilisées dans les disques durs.

…encore sujet à des améliorations.

Les évolutions de la technologie HAMR sont déjà à l’étude. Les ingénieurs mettent au point la technologie HDMR (Heated Dot Magnetic Recording), qui combine le HAMR à un substrat à plus haute densité de particules magnétiques, ce qui va permettre de doubler à nouveau la densité de stockage. Sur le principe, les nanoparticules, cette fois à base de FePt (Fer-Platine) ne sont plus forcément organisées sous forme de pistes. Ils prennent la forme de motifs dans lesquels chaque point du motif représente précisément un bit. L’organisation est similaire à ce que l’on trouve en gravure dans les puces de mémoire SSD, mais cette fois en manipulant des bits purement magnétiques. Cette piste permet d’envisager de nouveaux moyens d’adressage mémoire sur les disques, plus précis et certainement plus rapides en plus d’être de plus haute densité.

 

Lire aussi :  10 To dans un disque 3’1/2 : Seagate HGST gonfle encore les capacités de ses disques

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *