Go to Top

Bibliothèque de bandes virtuelles : la réponse à la continuité d’activité ? (Partie 1)

La virtualisation continue d’accroitre sa popularité car elle offre différentes manières de sauvegarder nos données, en plus d’être en mesure de veiller à ce que les systèmes critiques de l’entreprise restent en ligne en cas d’urgence. Qu’est-ce que la « virtualisation informatique » et comment pouvez-vous (ou vos clients) en bénéficier ? Découvrons la virtualisation et son fonctionnement.


Virtualisation 101

La virtualisation est un procédé qui permet l’exécution de logiciels ou matériels à partir d’un système hôte. Le système virtuel et le système hôte partagent le même matériel. La virtualisation permet aux multiples systèmes de partager un ordinateur physique. Par exemple, une entreprise pourrait investir dans un système informatique avec une grande puissance de traitement et une mémoire maximale, puis, en utilisant la virtualisation, un administrateur pourrait exécuter trois ou quatre systèmes d’exploitation sur cet équipement (en fonction de la puissance de traitement de l’équipement et des exigences du système d’exploitation). Les avantages de la réduction des coûts matériels justifient à eux seul l’intérêt que vous ou votre client devez porter à cette technologie. La virtualisation ne se limite pas à des systèmes d’exploitation ; vous pouvez aussi avoir des applications virtualisées et des réseaux de stockage SAN. Conformément à ces concepts de virtualisation, présenter les supports de stockage comme les disques durs, en une bande magnétique, est appelé Virtual Tape Library, ou VTL.

Comment une VTL fonctionne-t-elle ?

La technologie VTL bénéficie d’un excellent retour sur investissement. Elle offre la facilité d’installation dans un environnement d’archivage existant et permet une restauration plus rapide des données. De plus, la VTL ne signifie pas la fin de l’investissement dans des machines ou bibliothèques de bandes physiques. L’architecture du système de sauvegarde peut encore diffuser des données sur une bande physique pour le stockage hors site.

Pour résumer, la VTL utilise des solutions matérielles et logicielles pour rediriger les données de sauvegarde, qui ont été envoyées à la bibliothèque de bandes, à une grande matrice RAID. Le logiciel de sauvegarde en est capable (par des moyens matériels et logiciels) en reconnaissant la matrice RAID comme un lecteur de bande. Les options de sauvegarde traditionnelles, tels que les schémas complets, différentiels, incrémentaux et instantanés fonctionnent toujours de la même manière dans une VTL. Le processus de sauvegarde en place dans l’implémentation pré-VTL sera toujours disponible après la migration vers une configuration VTL.

Concepts de stockage d’une bibliothèque de bandes virtuelles

Les concepts de stockage VTL tournent autour des flux de données sauvegardés dans une configuration RAID 0 ou RAID5. Il y a plusieurs avantages à diffuser les données dans un réseau de disque ; le principal étant la vitesse. Les tests d’évaluation ont montré que le débit de transfert (du serveur vers le réseau de disques de sauvegarde) est sensiblement augmenté. En effet, le transfert des données sur une bande magnétique est éliminé. De plus, la récupération des données archivées est également beaucoup plus rapide car il n’y a pas d’obstacles dus aux opérations de rembobinage et d’avance rapide ou du catalogage des archives et des sessions de bandes.

Le stockage pour un système VTL peut commencer pour un demi téraoctet et peut aller jusqu’à des centaines de téraoctets en fonction de vos besoins. Le stockage peut être un système de haute performance Fibre Channel ou iSCSI. Alternativement, les systèmes SATA (Serial ATA) et PATA (Paralell ATA) sont disponibles et généralement moins coûteux. Tous ces systèmes de stockage sont un bon choix pour des implémentations de VTL.

Les logiciel et matériels de VTL prennent également en charge plusieurs bibliothèques de bandes virtuelles. Historiquement, dans des environnements utilisant une machine de bande physique traditionnelle employant une configuration de cette machine, on a remarqué qu’il y avait beaucoup de données se déplaçant vers ce seul appareil. Pour résoudre ce problème de transfert de données, les administrateurs ont ajoutés plusieurs machines et de grandes bibliothèques de bande qui utilisent beaucoup de machines pour répartir la charge de travail et pour maintenir le transfert de données stable. Les configurations VTL offrent la même multiplicité des sauvegardes en cours d’exécution en même temps, signifiant que vous pouvez distribuer le processus d’archivage sur un plus grand nombre de zones de données. En dépit de la virtualisation, les données seront toujours stockées physiquement sur la baie de stockage RAID.

 

Lire aussi : Bibliothèque de bandes virtuelles :
la réponse à la continuité d’activité ? (Partie 2)

 

Pour les environnements informatiques qui ont des politiques spécifiques concernant le stockage hors site des données, presque tous les systèmes VTL supportent désormais une bibliothèque de bande physique connectée à la VTL, ce qui permet un flux régulier de données archivées pour être « ré-archivé » sur une bande physique – une sauvegarde d’une sauvegarde. Cela permet de s’assurer que les fichiers de l’utilisateur sont protégés. L’archive secondaire est réglée sur un programme où les bandes peuvent être stockées ou recyclées.

Certaines entreprises ont produit une configuration VTL sur une échelle WAN. En théorie, cela permet aux entreprises d’héberger un site de récupération après sinistre à distance. En utilisant un point dans le temps en liaison avec une configuration VTL, la restauration de données en cas de panne est considérablement réduite.

Un grand nombre d’applications de sauvegarde sur bande emploient déjà une sorte de virtualisation de bande. Si vous avez des exigences spécifiques à cet égard, vous devez contacter votre fournisseur de logiciels. Alors, comment fonctionne l’ensemble du système ?

Nous répondrons à cette question dans la deuxième partie de cet article et nous expliquerons ensuite comment une récupération de données d’un tel système est possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *