Go to Top

Dossier Cloud (2/5) : PME, il est temps de migrer sa sauvegarde

Dossier Cloud

Dans les PME, sans être totalement terminée, l’ère de la sauvegarde sur cartouche prend chaque jour un peu plus son coup de vieux. Les alternatives hybrides disques durs / Cloud trouvent de plus en plus d’intérêt : pour les entreprises de petite et moyenne taille, il est temps de migrer sa sauvegarde.

Il y a encore peu, dans les PME, sauvegarder sur cartouche était une évidence, tant le coût des disques durs était élevé, et tant il était nécessaire d’externaliser d’une manière ou d’une autre la sauvegarde pour qu’elle soit “mise en sécurité”. Plusieurs cartouches faisaient ainsi partie du jeu de sauvegarde de la PME. Avec le Cloud, les cartouches sont encore d’actualité pour les gros volumes de données quotidiennes de grosses entreprises. Pour les PME, le Cloud change la donne d’une manière pratico-pratique. D’une part on peut garder sur place une sauvegarde régulière sur disques durs externes que l’on alterne afin de garder une copie de l’intégralité des images des disques durs du serveur. D’autre part on peut mettre en place une sauvegarde en ligne des données importantes en “Cloud” pour bénéficier d’une solution de même principe que les cartouches; mais sans usure des cartouches, sans manipulation particulière et avec l’assurance que les sauvegardes sont répliquées. Un véritable Datacenter est forcément répliqué. Si ce n’est pas de la sécurité !

Alors, comment migre-t-on sa sauvegarde vers le Cloud ?

Avant de parler de logiciel, parlons télécoms. Pour procéder à des opérations de sauvegarde de données, il s’agit de disposer d’au moins une ligne ADSL 2+, c’est-à-dire autour de 15 à 25 Mbit/s descendant et 1 Mbit/s montant. Dans l’absolu, 1 Mbit/s (128 ko/s) montant peut paraître assez peu mais cela représente 4,6 Go toutes les 10 heures. Une fois la première sauvegarde réalisée par exemple sur un Week-end d’une soixantaine d’heures, on a déjà sauvegardé une trentaine de giga-octets.

Pour les données importantes d’une PME, c’est déjà beaucoup. Lorsque la première sauvegarde est entièrement finie, les sauvegardes programmées ultérieurement prendront beaucoup moins de temps, puisqu’elles utiliseront le mode incrémentiel; uniquement la sauvegarde de ce qui a changé dans la sauvegarde initiale. Plusieurs jeux pouvant être gardés. Avec la fibre, le satellite ou des abonnements SDSL plus chers que l’ADSL, les débits peuvent être multipliés et les temps proportionnellement diminués, mais c’est souvent un investissement à prendre en compte.

Lorsque le constat est réalisé de la faisabilité télécoms, il faut vérifier le budget alloué à la quantité de données à sauvegarder. Là, cela dépend vraiment des fournisseurs, des logiciels et des services qu’ils mettent à disposition. Compter entre 15 et 200 € par mois pour 500 Go de sauvegarde (parfois plus). Pourquoi de telles différences de prix ? Tout dépend des garanties que vous avez sur la perte éventuelle de vos données, leur disponibilité, leur sécurisation, mais aussi des services tels que vous pouvez les utiliser via un logiciel spécifique et/ou une interface Internet appropriée.

Les possibilités du logiciel de sauvegarde jouent un rôle important. Il suffit d’exploiter le bon logiciel sur le serveur que l’on utilise. Le logiciel est en général fait pour se servir de tel ou tel Datacenter mais offre en plus des possibilités de sauvegarde locale. C’est le cas d’Acronis, d’Oodrive, de Windows Azure  et d’autres. Chez Acronis, il existe une version professionnelle du logiciel de sauvegarde et récupération qui fonctionne dans un environnement de serveurs, et une version plus “grand public” pour particuliers et TPE capable d’exploiter l’espace de sauvegarde depuis un simple PC. Sur Windows Azure, c’est le logiciel de Backup de Windows Server qui a évolué : il propose désormais d’accéder à un espace de sauvegarde dans le Cloud Windows Azure et cela se passe de manière très transparente pour l’administrateur habituel du serveur.

Retrouvez tous les articles de notre Dossier Cloud

One Response to "Dossier Cloud (2/5) : PME, il est temps de migrer sa sauvegarde"

  • Sauvegarde | Pearltrees
    26 février 2015 - 12:48 Reply

    […] help you recover lost data. SteelStore Cloud Integrated Storage Explained in Under Three Minutes. Dossier Cloud (2/5) : PME, il est temps de migrer sa sauvegarde. Dans les PME, sans être totalement terminée, l’ère de la sauvegarde sur bande prend chaque […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *