Go to Top

Comment perdre ses données très facilement ?

Comment perdre ses données très facilement ?

Certains font avec leurs données ce qu’ils font en prenant le volant : n’importe quoi ! Entre le comportement dangereux et le comportement sans risques, il y a des nuances. Comment perdre ses données très facilement ou quelles mesures prendre pour minimiser les risques?

Nous ne traiterons pas ici de la sauvegarde des données au sens informatique que vous avez notamment ou voir en partie dans l’article Comment sauvegarder vos photos pour toujours.  Nous allons voir ici que l’immatériel se stocke sur du matériel et que les risques du matériel sont d’autres situations de risques encourus.

Que ce soit dans l’univers professionnel ou pour ses besoins personnels, les données ont un grand avantage : elles sont des informations “dématérialisées”. Physiquement, le plan détaillé de la Tour Eiffel tient facilement sur une clé USB. Il y a plus d’un siècle, il fallait des tonnes de papier qui pouvaient être noyées par une inondation ou subir un incendie. Pourtant, croire que cette dématérialisation ne court aucun risque est absurde. C’est le grand paradoxe du numérique : si simple à exploiter pour bâtir les projets les plus formidables du monde. Si robuste et versatile… et pourtant si fragile s’il n’en existe qu’un seul exemplaire à un instant T.

Tout est là ! L’exemplaire est duplicable à l’infini mais reste souvent unique sur un disque dur, une clé USB, avant d’être diffusé,  connu et exploité par les collaborateurs, partenaires, clients… Pour les entreprises qui possèdent un réseau, des serveurs, des lieux de stockage hétérogènes sans politique précise de sauvegarde, le risque est multiplié de manière exponentielle. Perdre des jours, des mois ou des années d’informations est à portée des mêmes situations que celles qui peuvent arriver au papier : incendie, inondation, vol. A ces risques “du temps jadis” s’ajoutent les risques de pannes ou de détérioration de l’objet matériel qui stocke les données immatérielles. A ce moment critique de la prise maximale de risques, il faut se rappeler que tout peut arriver; le minimum à prévoir n’est pas toujours évident pour tout le monde.

Quelques recommandations de bon sens. La première est de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier: puisqu’il faut au moins deux sauvegardes, il en faut une à un endroit, une autre ailleurs. Par exemple, une dans le Cloud et une autre, loin des locaux où opèrent les machines. Pour ce qui est des lieux de stockage, éviter le sous-sol, éviter également de stocker les sauvegardes au niveau du sol qui peut facilement accueillir quelques centimètres d’eau en cas de fuite ou d’inondation. Contre le vol, oui au coffre-fort ignifugé, mais pas situé au niveau du sol. Si les sauvegardes sont souvent transportées, penser aussi à posséder plusieurs supports et à les alterner pour ne pas prendre le risque de détruire la sauvegarde en même temps qu’un incendie se déclare… S’il s’agit d’une sauvegarde sur disque dur, attention à l’atterrissage de têtes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *