Go to Top

Comment préserver vos cartouches magnétiques ? (1/2)

En matière d’informatique professionnelle, il y a deux grandes manières complémentaires de préserver les cartouches magnétiques : le faire physiquement et le faire sur le plan de l’intégrité de leur contenu dans la durée; ce qui ne veut pas forcément dire la même chose puisqu’il s’agit alors de la gestion du cycle de vie du media et des données.

1ère Partie : Comment préserver les cartouches magnétiques physiquement ?

Pour la simple et bonne raison que l’existence d’une cartouche magnétique est intimement liée à la fiabilité de ce qu’elle contient comme informations, le bon usage de la préservation physique du support est le premier point déterminant à respecter. Plusieurs critères influent : le type de cartouche, sa fréquence d’utilisation, son stockage…

Lieu et qualité du stockage des cartouches

L’endroit et la qualité du stockage des cartouches est le premier risque. De la même façon qu’il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier, pour les cartouches magnétiques d’utilisation courante, il est important de disposer de plusieurs jeux de sauvegarde à des endroits différents; à commencer par en avoir un loin de l’endroit où est situé le serveur.

  • Degré hygrométrique : L’idéal serait une armoire ignifugée ou un coffre-fort placé à un étage d’un bâtiment ou au-dessus d’un niveau potentiel d’inondation, le tout dans une zone avec un degré hygrométrique relativement faible : les réactions chimiques (hydrolyse) des particules de différents oxydes métalliques déposés sur les cartouches peuvent facilement réagir et largement endommager le contenu,
  • La température de stockage doit rester entre 5 à 10 ° mais surtout, la température d’utilisation doit se situer autour de 20° : trop chaude ou trop froide, la cartouche peut subir des déformations ou des cassures, bref, subir des problèmes mécaniques,
  • A l’abri de la lumière : Attention à ne pas laisser les cartouches au soleil ou dans une zone fortement exposée aux UV; au-delà du problème de la montée en température, c’est la détérioration de l’ensemble de la cartouche et de son contenant qui peut intervenir,
  • Ne pas stocker des cartouches dans des champs magnétiques : Le mieux est d’utiliser une armoire à cartouches ou un coffre-fort. Parmi les origines des perturbations liées aux champs magnétiques, les haut-parleurs sont une source très fréquente d’endommagement du contenu, mais il y a aussi la présence des courants électriques forts, les perturbations électriques émises par des moteurs électriques mal protégés, les émissions d’ondes provenant des émetteurs de téléphonie mobile, de WiFi, de téléphones,
  • S’assurer que l’usage et le stockage des cartouches se font dans un environnement relativement exempt de poussières et salissures potentielles : privilégier un stockage dans des sachets plastiques étanches qui éviteront aussi un changement de degré hygrométrique, ne pas toucher à la main la cartouche pour éviter le dépôt d’acidité et de salissures, etc.

 

Lire aussi : Comment migrer ses cartouches magnétiques ?

 

Minimiser l’usure des cartouches

Certes, si la cartouche magnétique est depuis longtemps le support le plus fiable à long terme lorsqu’il s’agit d’une utilisation en sauvegarde, puis en archive, c’est aussi parce que la cartouche n’est pas utilisée des centaines de milliers de fois en lecture/écriture : d’une part elle s’auto-protège physiquement par la superposition des couches de son enroulement, d’autre part elle n’est utilisée que quelques centaines de fois, et pas forcément toujours au même endroit lorsqu’on utilise la sauvegarde incrémentale.

  • Prévoir des jeux de sauvegarde : Les jeux de sauvegarde, comme leur nom l’indique, prévoient non seulement une organisation physique des sauvegardes chaque jour de la semaine, mais aussi une diminution de l’usure de chacune des cartouches puisqu’elle ne sera utilisée qu’une fois sur 5 dans une semaine ouvrée. Si un rapprochement est à faire, c’est comme de porter la même paire de chaussures tous les jours de la semaine ou de changer chaque jour,
  • Rembobiner ou relire chaque cartouche une fois par an : Les cartouches magnétiques en s’enroulant sur elles-mêmes peuvent coller. Il est préférable de relire les cartouches plutôt que de les rembobiner, sauf si l’équipement de rembobinage est prévu pour s’arrêter efficacement au-delà d’une certaine force de traction pour éviter l’étirement ou la cassure de la cartouche.

Protéger la cartouche contre l’écriture

Un des premiers conseils lorsqu’il s’agit d’archives, c’est de s’assurer que les cartouches ne peuvent plus être écrites mais uniquement lues. Pour cela, il y a l’ergot ou le commutateur de protection contre l’écriture que l’on trouve sur toutes les cartouches magnétiques, et que l’on trouve aussi sur les cartes mémoire SD; en l’enclenchant, il est impossible d’écrire. C’est le même principe qui était utilisé sur les K7 audio et les K7 vidéo VHS : lorsque le petit ergo plastique était cassé, on ne pouvait plus effacer une cartouche. Il suffisait en revanche d’un petit bout de scotch pour retrouver la faculté d’écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *