Go to Top

Cession et recyclage des smartphones et tablettes : comment protéger vos données sur appareils mobiles (2/3)

Comment protéger vos données sur appareils mobiles (1/3)

Dans la première partie de cet article, nous avons mis l’accent sur la quantité d’informations que l’on peut trouver sur nos smartphones et tablettes et sur le danger de laisser libre accès à ces données lorsque nous décidons de vendre ou de céder notre appareil. Nous avons ainsi souligné l’importance de supprimer les données de manière permanente comme seul moyen d’assurer leur protection.

Dans ce deuxième billet, nous allons vous montrer comment protéger vos données et par l’intermédiaire de quelles méthodes vous pouvez les effacer.

Où sont stockées les données

Tout d’abord, il vous faut savoir qu’il existe différentes mémoires sur les appareils mobiles qui récoltent vos données. Nous pouvons identifier trois catégories principales :

  • la mémoire de la carte SIM (Subscriber Identity Mobile),
  • la mémoire externe c’est-à-dire amovible,
  • la mémoire interne c’est-à-dire intégrée au dispositif électronique de l’appareil.

Quelques conseils pour effacer des données sur les mémoires de l’appareil

Carte SIM : la mémoire offerte par la carte SIM est la plus petite, en général d’une dizaine de Ko, même si les cartes SIM les plus récentes ont une capacité de 256 Ko étant donné qu’elles sont supposées offrir des services supplémentaires. Dans la plupart des cas, sont stockées sur cette mémoire :

  • des éléments basiques du répertoire (comme les noms et les numéros de téléphone),
  • les messages SMS,
  • les listes d’appels.

Mémoire externe : cette mémoire est plus importante que celle d’une carte SIM ou que la mémoire interne. Est stockée dans cette mémoire une partie importante de nos données, en particulier si nous avons configuré cet espace mémoire par défaut pour enregistrer des photos, des emails, des vidéos ou autres contenus.

 

Lire aussi : Comment protéger vos données
sur appareils mobiles (1/3)

 

Pour les smartphones et les tablettes équipés d’un emplacement permettant d’ajouter une mémoire externe, généralement des microSD, vous pouvez enlever la carte avant de vous débarrasser de votre téléphone ou de votre tablette. À moins qu’il n’existe des types particuliers de systèmes de fichiers, une microSD où vous stockez de la musique, des photos, des vidéos et des documents sera facilement lisible sur un nouvel appareil.

Normalement, les microSD sont formatées par les terminaux dans le système FAT32, ce qui entraîne une bonne compatibilité entre les différents appareils.Si nous voulons utiliser la carte mémoire actuelle sur le nouvel appareil, nous n’avons pas à nous soucier de l’effacement mais nous devons nous rappeler de la retirer de notre tablette ou smartphone avant de la/le donner à l’acheteur ou à un centre de retraitement.

Mémoire interne : dans ce cas, il s’agit de puces de mémoire flash intégrées sur l’appareil qui ne sont pas amovibles. L’une des solutions est de supprimer les données en utilisant la fonction proposée par le téléphone : l’option « Restore Factory » ou « Factory reset » est disponible sur tous les appareils.

Cette fonctionnalité a été conçue pour permettre à l’appareil de retrouver ses conditions initiales. C’est un outil très utile, en particulier lorsque vous devez résoudre des problèmes pouvant survenir pendant l’utilisation d’un smartphone ou d’une tablette – par exemple si l’appareil se bloque fréquemment ou si, avec le temps, le fonctionnement est devenu moins fluide et réactif.

Le fait de réinitialiser le téléphone et de lui rendre ses conditions d’usine permettra de restaurer la configuration initiale établie par le fabricant, apportant ainsi une solution au problème.

Beaucoup d’utilisateurs pensent que cette option permet également de supprimer les données de manière définitive de la mémoire. Il se pourrait néanmoins que l’effacement ne soit pas définitif. Les données ne sont plus visibles sur le téléphone mais il peut être possible de les récupérer avec, par exemple, un logiciel de récupération de données.

Une méthode définitivement plus efficace consiste à utiliser un logiciel exécutant un écrasement (effacement) complet des données de l’appareil. Cette fonction de suppression est parfois mise en œuvre par les producteurs eux-mêmes.

 

Lire aussi : Comment protéger vos données
sur appareils mobiles (3/3)

 

Néanmoins, si ce logiciel peut convenir aux smartphones et tablettes à utilisation personnelle, la même chose ne peut pas être dite pour les appareils mobiles utilisés par les entreprises : ces systèmes d’effacement ne fournissent pas de véritables rapports indiquant le numéro de série de l’appareil supprimé ou autres détails matériels : ceci ne permet pas à l’entreprise de démontrer sa conformité aux règles concernant la protection des données personnelles – lois nationales sur la Confidentialité – ou aux audits internes.

Dans ces cas-là, il est nécessaire d’utiliser des solutions avancées pour un effacement sécurisé capables de fournir à l’organisation les outils nécessaires pour mettre en place une véritable procédure d’effacement de données sur des dizaines ou centaines de smartphones et tablettes. Si une entreprise a besoin de vérifier ses effacements et procédures d’effacement, il est conseillé d’utiliser soit une solution logicielle spécialisée pouvant fournir un tel service (par exemple, Blanco Mobile ou HostedErase de Kroll Ontrack), soit d’apporter les appareils à un fournisseur de services qui pourra effacer de manière complète et sécurisée des appareils mobiles comme les smartphones, les tablettes ou tout autre objet que le futur nous apportera…

Laisser un commentaire