Go to Top

Le disque SSHD peut-il devenir le nouveau standard ?

L’écart de prix entre les technologies HDD (à disque dur physique magnétique) et les technologies SSD (à disque dur à puces de mémoire en silicium) restera vraisemblablement longtemps dans un rapport de 8 à 15 avec un prix plus élevé pour le SSD. Le disque hybride SSHD peut tirer son épingle du jeu, mais peut-il pour autant devenir le nouveau standard ?


Exceptée la différence de prix entre disque dur HDD et disque dur SSD, ce qui donne une grande valeur au SSD, ce sont ses performances en termes de débit et de temps d’accès aux données. La différence est de l’ordre d’un rapport de 100 pour le temps d’accès et de 5 à 6 pour le débit. Les disques hybrides SSD et HDD ont pour vocation de garder le meilleur des deux concepts, c’est-à-dire le meilleur rapport qualité/prix de la capacité de stockage avec le meilleur rapport qualité/prix du débit et du temps d’accès. Le compromis est effectivement le fer de lance du SSHD : le SSD comme « mémoire tampon de second niveau » entre la mémoire tampon classique de premier niveau et la partie disque dur magnétique proprement dite. Il ne s’agit pas d’une moindre capacité pour le SSD puisque cela se compte en dizaines de giga-octets à accès ultra rapide tandis que le HDD fonctionne plus « tranquillement » sous les commandes du contrôleur hybride SSD/HDD. Ce contrôleur s’occupe de gérer au mieux l’optimisation en fonction de l’intelligence qu’auront bien voulu lui donner chaque constructeur.

 

Lire aussi : SSHD : l’hybride des disques traditionnels et du SSD

 

Le SSHD comme nouveau standard ?

Les constructeurs sont fortement en concurrence sur ce marché, que ce soit les acteurs pionniers comme Seagate, Western Digital et Toshiba ou les constructeurs de PC portables ou de PC de bureau qui ont intégré cette offre de disque hybride dans leurs modèles haut de gamme. Cette tendance peut-elle faire penser qu’il s’agisse d’un standard qui s’impose ? Le marché mondial du disque dur HDD et SSD se situe entre 30 et 40 Milliards de dollars, le SSD représentant 20 à 25 % de ce marché (rapprochement de sources iSupply, Research et Gartner). Le marché du SSD croît rapidement et Samsung en est le leader avec plus de 40% de parts de marché alors que la société a cédé toutes ses activités de disques durs magnétiques à Seagate (en prenant 10% des parts de l’entreprise au passage).

En réalité, la course au volume de stockage est beaucoup plus destinée à satisfaire les particuliers que les entreprises. En effet, les particuliers souhaitent toujours plus de place pour stocker leur médiathèque de photos et de vidéos, ou encore des jeux vidéo qui prennent non seulement beaucoup de place, mais qui nécessitent également des temps d’accès et des débits ultra rapides, surtout en 4K. Le SSHD est le meilleur compromis en termes de prix et de satisfaction à ces deux exigences majeures. C’est aussi un compromis intéressant pour certains types de serveurs d’entreprises consommant beaucoup de bases d’images et de documents multimédia souvent très lourds et difficilement exploitables en Cloud pur.

La vérité est ailleurs

Le disque dur SSHD a tous les atouts pour devenir à court et moyen terme le standard des équipements milieu de gamme. Cependant, il est étonnant de voir la faible implication de Seagate et Western Digital sur le marché SSD alors qu’ils détiennent à eux deux entre 50 et 60% du marché total des disques durs. On peut s’interroger sur les deux principales raisons de cette position : soit ils attendent de voir qui l’emporte sur le marché du SSD afin d’acquérir ceux qui se démarquent le plus, et anéantir le reste du marché, soit ils travaillent secrètement au développement de nouvelles technologies qui pourraient anéantir l’ensemble des deux marchés par un compromis parfait de technologie, de rapport qualité-prix ET de fiabilité. En effet, n’oublions pas que ni le SSD, ni le HDD n’apportent une fiabilité absolue. Le SSHD, quant à lui, peut tout aussi bien être le disque le plus fiable comme le moins fiable. En effet, tout dépendra de l’endroit où sont stockées les informations les plus importantes si un problème intervient (atterrissage de têtes ou fin de vie de trop de cellules de mémoire SSD, etc.). Affaire à suivre…

Laisser un commentaire