Go to Top

Dossier Sauvegarder ses données : La sauvegarde sur cartouche nouvelle génération, Sony annonce 185 Teraoctets

Sauvegarde ses données

Alors que les cartouches magnétiques de plus grosse densité atteignent 2,5 To et ont du mal à rivaliser avec les technologies de disques durs, Sony annonce 185 To pour une nouvelle génération de cartouches dont la technologie a radicalement changé. Avec les besoins actuels, c’est une révolution !

Les cartouches magnétiques n’ont pas dit leur dernier mot ! En témoigne cette annonce très sérieuse de Sony il y a quelques mois : cette technologie a une densité d’enregistrement de surface équivalente à environ 74 fois la capacité courante actuelle des revêtements de stockage sur cartouche magnétique que comportent les cartouches LTO-6 haut de gamme de la famille LTO Ultrium. Une technologie qui va permettre d’envisager jusqu’à la sauvegarde de baies entières de serveurs dans des datacenters et dans de grosses entreprises.

Lire aussi : FAQ sur les cartouches magnétiques

Dans les faits, Sony a développé un nouveau procédé de dépôt de particules magnétiques par pulvérisation permettant d’obtenir des particules d’une taille de 7,7 nm qu’IBM a techniquement validé dans son analyse technologique du média. Avec une telle densité par rapport aux particules de plusieurs dizaines de nanomètres actuelles, la cartouche peut stocker jusqu’à 148 gigabits de données par pouce carré au lieu des 2 Gigabits actuels, ce qui correspond au record mondial de la plus haute densité jamais réalisée. La technique a consisté à créer une couche magnétique à granularité nanométrique avec de fines particules magnétiques à orientation cristalline uniforme. Pour la création du media (le support magnétique qui se déroule), Sony a conçu une nouvelle technique de fabrication sous vide permettant de créer de multiples couches de particules cristallines à orientation uniforme qui sont déposées sur un film polymère de moins de 5 microns d’épaisseur (1 micron étant 1000 fois plus gros qu’un nanomètre).

Tous les détails des éléments de lecture/écriture ne sont pas dévoilés par le fabricant, mais il reste de toute façon à noter que l’application de cette technologie n’est pas encore terminée pour en faire un produit commercialisable et commercialisé.

Retrouvez tous les articles du dossier « Sauvegarder ses données »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *