Go to Top

Quels sont les engagements des prestataires cloud

Cloud computing et sécurité des données

Quand le type de service recherché dans le Cloud est trouvé chez plusieurs prestataires, quels sont les éléments qui vont faire la ou les différences ? Quels sont les engagements des prestataires Cloud ? Tout n’est-il qu’une affaire de tarif ?

Le Cloud consiste à bénéficier d’un service informatique ou d’une infrastructure de services externalisée. Qui dit service dit manière de le délivrer et garanties. Les garanties étant évidemment les engagements du prestataire à fournir les services demandés sous certaines conditions.

Pour une entreprise, l’externalisation la plus courante consiste souvent à reproduire des services de type client/serveur à l’extérieur. Dans ce cas, cela signifie qu’en dehors des terminaux (ordinateurs, tablettes, smartphones), tout ce qui constitue le cœur du système d’information est traité ailleurs que dans les locaux de la société.

Le terme “ailleurs” signifiant que les données sont acheminées par un réseau en général fourni par un opérateur télécom via des abonnements ADSL/SDSL/fibre. Ce réseau est lui-même interfacé avec Internet s’il s’agit de Cloud public, ou pas, s’il s’agit de Cloud privé. Les échanges avec les serveurs sont opérés au travers de deux grands types d’infrastructures : des plateformes de type SaaS, c’est-à-dire de logiciel en tant que service, ou des plateformes qui vont être des supports de traitement de services comme par exemple des serveurs virtuels ou des groupes de serveurs virtuels. Sur certaines plateformes comme Windows Azure, au-delà du service de “machines virtuelles” qui se comportent comme des PC sur lesquels vous installez le système d’exploitation et tous les logiciels que vous voulez, de “simples process” peuvent être hébergés comme c’est le cas par exemple du service “base de données SQL” pour profiter d’un “super-ordinateur ” sur mesure rien que pour cet usage.

Tout ce qui n’est pas écrit est réputé ne pas exister

Quels sont les engagements des prestataires Cloud ? Dans tous les cas du Cloud, la délégation du service est entière. Le prestataire est 100% responsable de ce qu’il opère et s’engage dans les faits à assurer une qualité et une disponibilité de service dans le cadre d’un contrat qui s’appelle le SLA (Service Level Agreement). Tout ce qui n’est pas écrit est réputé ne pas exister. Donc tout service non mentionné n’existe pas légalement. S’il existe dans les faits et qu’il n’est pas mentionné dans le contrat, il peut disparaître sans que vous puissiez avoir de recours.

Tout ce qui est fréquence de sauvegarde de données, possibilités de restauration, capacité d’archivage, délais d’archivage, contrat de “plan de reprise d’activité (PRA) ou PCA (plan de continuation d’activité), et autres éléments importants pour vous, mentionnés dans le SLA doivent satisfaire à vos exigences. S’il manque certains critères, il faut que vous vous assuriez que votre DSI ou votre prestataire intermédiaire vous fasse la proposition complémentaire de services pour assurer vos besoins, qu’ils soient dans le Cloud ou pas.

Les engagements des prestataires Cloud ne tiennent qu’à vous; encore une fois, à vos exigences et votre budget. Toutefois, pour tout ce qui est du sujet de la sécurité, c’est à considérer de manière globale et nous aurons l’occasion d’en reparler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *