Go to Top

Étude : Des quantités inquiétantes de données facilement récupérables sur les mobiles d’occasion

Etude Kroll Ontrack / Blancco

Près de la moitié des appareils mobiles revendus sur internet contiennent encore des données. La plupart des revendeurs tentent d’effacer les données encore contenues sur leurs appareils mobiles, mais sans grand succès… Et vous, êtes-vous sûrs de ne laisser aucune trace quand vous cédez votre mobile ?


Notre récente étude (accédez à un résumé de l’étude) menée conjointement avec Blancco technologie Group,  spécialiste des logiciels d’effacement de données,  montre des résultats inquiétants : dans presque la moitié des appareils vendus sur des plateformes en ligne comme Amazon, eBay ou Gazelle.com sont toujours stockées des données qui peuvent être récupérées par des professionnels.

Sur les 122 appareils d’occasion que nous avons analysés, 48% d’entre eux contiennent des données qui peuvent être récupérées. Sur 35% des appareils mobiles analysés, des milliers d’emails, journaux d’appels, SMS/MMS, photos et vidéos sont également susceptibles d’être récupérés.

Plus remarquable encore : des données sont toujours présentes dans les trois quart des disques durs que les revendeurs pensaient avoir complétement nettoyé. Et ce n’est pas tout, 57% des revendeurs des 20 appareils mobiles examinés avaient également essayé de se débarrasser des données restantes avant de les envoyer à leur nouveau propriétaire.

Un danger pour les données des anciens propriétaires

Les dangers pour les revendeurs sont réels, et constituent la découverte la plus flagrante de notre étude : dans un cas sur deux nos spécialistes sont capables de récupérer si facilement les données du support que l’identité des anciens propriétaires est rapidement déterminable. Ces données récoltées sont la cause de la recrudescence des affaires d’usurpation d’identité, d’extorsion et de vols via des achats en ligne.

L’étude montre clairement que beaucoup d’utilisateurs sont conscients des dangers que représente le vol de données et leur utilisation frauduleuse, mais ne savent pas à quelle méthode d’effacement fiable et sécurisée recourir. Environ deux vendeurs sur trois (61%) ayant tenté d’effacer des données utilisent exclusivement la méthode de formatage rapide. Parmi ces tentatives, on dénombre 14% de cas de formatage inefficace et 11% de cas d’écriture aléatoire incomplète.

L’étude montre finalement que la plupart des revendeurs ont de grandes difficultés à choisir une méthode d’effacement de données appropriée.

En tant que leader mondial des services de récupération de données, nous recommandons à tous les revendeurs de matériels d’occasion de choisir une de ces méthodes :

  • Le formatage complet
  • Le formatage à bas niveau
  • L’utilisation d’un logiciel d’effacement professionnel
  • L’effacement cryptographique : crypter les données sur le disque dur

Peu importe la méthode choisie, il est primordial de vérifier que toutes les données contenues dans l’appareil ou le support de stockage ont été complétement effacées. C’est seulement après avoir passé cette étape que vous pourrez vous séparer de l’appareil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *