Go to Top

Que faire lorsque vos données sont corrompues ?

Avez-vous déjà été confronté à un fichier dont les données étaient corrompues et rendant ainsi l’ouverture du logiciel impossible ? Et bien vous n’êtes pas seul. Les données corrompues sont beaucoup plus répandues qu’on ne le croit. En fait les utilisateurs font face à ce problème de corruption, qui signifie simplement que les données contenues dans un fichier ont été modifiées par rapport à leur état d’origine, depuis le début de l’ère informatique.

La gravité de cette situation dépend de l’importance du fichier dont les données sont corrompues. Si vous ne pouvez pas éditer un document texte ou si une image présente des artefacts, cela présente un impact assez limité. Mais si vous travaillez dans une entreprise dont des milliers de fichiers ne sont plus utilisables, cela pourrait rapidement devenir un problème critique. Par conséquent, il est primordial de vérifier tout votre système immédiatement après un incident de corruption, afin de déterminer les raisons de cette corruption de données et surtout de résoudre le problème identifié le plus rapidement que possible.

Les raisons de la corruption des données

Les causes de la corruption de données ou de fichiers sont diverses. Dans de nombreux cas, les fichiers peuvent être corrompus lorsque le périphérique de stockage vieillit. Plusieurs études sur la durée de vie des disques durs traditionnels montrent que le taux d’échec au cours des deux dernières années du disque augmente. Le résultat de ces défaillances “normales” liées à l’usure peut être que, pendant le fonctionnement, ou même lorsque le disque n’est pas utilisé, les données stockées sont modifiées par rapport à leur état d’origine. Les fichiers sont alors corrompus et ne peuvent plus être utilisés.

Une autre raison possible peut être une mise hors-tension soudaine du support de stockage. Lorsque des fichiers sont enregistrés sur le disque dur ou sur un SSD et qu’une panne de courant inattendue se produit, seules certaines parties d’un fichier peuvent être transférées correctement, ce qui rend bien souvent le fichier corrompu.

Cela arrive également aux SSD. Lorsque le contrôleur dans un SSD cesse de fonctionner ou ne communique pas avec les puces de stockage correctement, le résultat est le même que si une coupure d’alimentation se produisait, et les fichiers en cours de transfert peuvent s’endommager. Même si la corruption n’est pas si grave et que le fichier peut encore être ouvert, cela ne signifie pas que tout le contenu reste correct. Un exemple possible et dangereux est, par exemple, lorsqu’il manque un chiffre dans une feuille Excel ou dans une base de données…

Bien que la corruption de données soit presque inévitable, leur récupération est possible.

Pensez à deux types communs de fichiers qui pourraient être corrompus : un fichier Word (.docx) et un fichier image, comme un fichier .jpg ou un fichier .png. Dans les deux cas, l’utilisateur reçoit un message indiquant que le fichier est corrompu et ne peut pas être lu. Mais qu’est-ce que l’utilisateur est supposé faire ensuite ?

Pour simplifier, il existe deux manières différentes de réparer les données corrompues: à l’aide d’un logiciel de récupération de données ou à l’aide des services d’un prestataire professionnel de récupération de données.

Dans certains cas, lorsque les dommages ne sont pas si sévères, le logiciel de récupération de données peut retrouver des parties fragmentées du fichier sur d’autres secteurs du disque et le reconstruire.

Mais essayer de récupérer soi-même ses données reste quelque chose de très risqué. Même si des professionnels de la récupération de données ont encore des chances de récupérer les données ensuite, des tentatives « en amateur » peuvent aggraver les dégâts et détruire les fichiers pour de bon. Les fichiers récupérés par le logiciel ne devraient pas non plus être sauvegardés à nouveau sur le volume original tant qu’ils n’ont pas été ouverts et vérifiés.

Vous vous en doutez, des ingénieurs en récupération de données peuvent faire beaucoup mieux que le meilleur des logiciels de récupération. S’il existe un problème physique sur le support de stockage, ils peuvent souvent le réparer pour en récupérer les données, ou en tout cas suffisamment pour « combler » les parties manquantes ou corrompues. Il leur est également possible d’utiliser des données provenant de blocs de rechange ou de parité pour corriger d’autres types de dommages.

De plus, ils peuvent utiliser des Shadow Copy ou d’autres fragments de données pour reconstruire des fichiers corrompus. Toutes ces opérations sont, en raison du manque de connaissance et de matériel adéquat, impossible à réaliser pour un utilisateur lambda.

La question reste alors : que peut faire un utilisateur pour récupérer un fichier corrompu sans l’endommager ? Voici quelques conseils :

Conseils pour réparer des données corrompues

D’abord, ne paniquez pas ! Essayez de rester calme et évaluez soigneusement vos options. En cas de corruption de données, il est judicieux d’agir selon un plan de procédure comprenant les étapes suivantes :

  • Créez une image du disque contenant les fichiers corrompus, au niveau du secteur. Il existe de nombreux outils gratuits pour le faire. Essayez ensuite de récupérer les données sur l’image crée, et non pas sur le disque ! Elle pourra être utilisée ultérieurement par des experts en récupération de données,
  • Après avoir récupéré vos données corrompues, vous pouvez utiliser un outil de réparation de fichiers pour corriger, par exemple, un fichier MS Office corrompu. Il existe de nombreux produits disponibles sur le marché. Assurez-vous de vous procurer un logiciel reconnu, de qualité et adapté à votre situation (mais rappelez-vous, n’utilisez ce genre d’outil que sur une image ou une copie du lecteur). Pour des fichiers de base de données, des vidéos ou des photos, il existe également des outils, mais le résultat n’est généralement pas parfait,
  • N’essayez pas réparer le fichier corrompu en corrigeant l’origine de la corruption directement sur le lecteur. N’utilisez pas non plus les outils natifs de votre système d’exploitation pour réparer le disque (comme CHKDSK ou FSCK). L’utilisation de ces outils entraînera souvent plus de dégâts et empêchera toute récupération des données postérieure,
  • Si aucune de ces étapes ne fonctionne et vous avez toujours besoin de vos données, il est plus que recommandé de contacter un professionnel expérimenté.

En conclusion, lorsque les données perdues sont très importantes, il est préférable en premier lieu deprendre contact avec un prestataire professionnel de récupération de données tel que Kroll Ontrack. Leurs experts seront aptes à vous dire rapidement si vos données sont récupérables ou non. Et grâce à leurs connaissances approfondies des systèmes de fichiers et de stockage, ils seront en mesure, dans la plupart des situations, de les récupérer en utilisant des outils hautement spécialisés.

Picture copyright: Kroll Ontrack GmbH using MOSH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *