Go to Top

Qu’est-ce que la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont en commun ?

Les résultats de notre troisième index trimestriel de perte de données révèlent qu’un cas sur quatre (25%) de perte de données est dû à des périphériques de stockage non reconnus ou indétectables.

Les tendances mondiales

L’outil d’auto-évaluation Kroll Ontrack pour analyser une perte de données a permis de recueillir pas moins de 2226 rapports de perte de données dans 43 pays.

Voici les causes de perte de données

Des raisons diverses

Dans l’ensemble, nous observons une cohérence dans les résultats. Pour le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, la chute des dispositifs de stockage a été parmi les trois principales raisons de pertes de données, aux côtés des dommages liquides (Royaume-Uni), des fichiers supprimés (Allemagne) et d’une mise sous tension impossible (France).

Les principales causes de perte de données par pays

Disque indétectable ?

Un disque dur est indétectable lorsque le disque de stockage n’apparait plus sur votre appareil. Il ne démarre pas, il n’apparait pas dans le gestionnaire des périphériques, vous ne pouvez pas rechercher le disque ou son contenu, il peut même provoquer un écran blanc.

Quelles sont les causes d’un disque indétectable

Prenons l’exemple d’un disque dur externe. Il se branche sur un ordinateur portable ou de bureau et ne démarre pas. Le problème peut venir du port USB ou du fil reliant le disque à l’ordinateur. Il se peut que le disque ait été soumis à une certaine maladresse ou n’ait pas été éjecté correctement. Il pourrait également avoir subi une surtension ou même avoir été victime d’un virus.

Connaître les causes possibles ne supprime pas le risque, mais il peut aider à prévenir la perte de données avant qu’elle ne survienne. En plus d’être prudent lorsque vous manipulez votre appareil, assurez-vous de toujours utiliser l’icône d’éjection du disque et d’installer (et mettre à jour) un bon antivirus.

Plus de mobilité, plus de risque

Nous sommes dans une société ou les utilisateurs d’appareils mobiles sont de plus en plus nombreux. Alors, il n’est pas surprenant que la perte de données est plus fréquente dans ce type d’appareil. 70% des pertes de données se produisent sur les appareils mobiles, en particulier les ordinateurs portables et les disques durs externes.

Comme vous pouvez l’avoir observé dans notre graphique sur les principales causes de perte de données par pays, « la chute de l’appareil » fait toujours parti du top de ce classement.

De toute évidence, c’est la nature même de leur mobilité qui les expose aux risques de perte de données, comme aux risques de chute.

A l’inverse, le stockage sur bande, beaucoup moins mobile, est le type de dispositif de stockage le moins sensible à la perte de données avec seulement 2% des cas.

Ce qu’il faut et ne faut pas faire si vous avez perdu vos données

Les échecs sur ordinateur, les accidents, les chutes de Smartphone dans l’eau, les tablettes cassées, et parfois les dispositifs semblant être complètement irréparables font partie des différents cas que nous pouvons traiter.

Si cela se produit, suivez ces trois points :

  • Ne paniquez pas : Les données sont souvent récupérables même si cela ne semble pas être le cas,
  • N’essayez pas de restaurer les données vous-même : Les tentatives de récupération de données par les non qualifiés peut rendre une situation – où les données auraient pu être récupérées – désespérée,
  • Demandez des conseils à un professionnel : Vous pouvez essayer gratuitement l’outil d’auto-évaluation de récupération de données. Vous y trouverez des conseils et astuces sur ce qu’il faut faire dans votre situation. Vous pouvez également aller directement chez un professionnel – vous aurez de meilleures chances de récupérer vos données en consultant un expert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *