Go to Top

La sauvegarde parfaite

Utilisez-vous un smartphone ou une tablette ? Un PC Windows ou un Mac ? De nos jours, une sauvegarde appropriée est un devoir, au moins pour les données les plus importantes. En effet, des accidents peuvent vite arriver, les hackers sont toujours présents et les vols de données sous forme électronique s’accumulent.


Nous ne voulons pas proposer des solutions simplistes, mais offrir un aperçu de ce qui doit être respecté d’un point de vue sécuritaire avec le processus de sauvegarde. Il ne s’agit pas seulement de la sauvegarde elle-même, il faut également s’assurer que la restauration fonctionne vraiment. Et ce n’est malheureusement pas toujours le cas, l’outil de sauvegarde du système interne de Windows en est l’exemple parfait. D’une manière générale, une bonne sauvegarde n’est pas une sauvegarde unique, mais plutôt une double voir une triple sauvegarde. Vous ne devriez pas stocker votre sauvegarde sur le même disque dur. Il est recommandé d’utiliser un disque dur externe ou encore mieux deux disques durs de la taille appropriée. La taille appropriée signifie : le double de la taille du disque dur à sauvegarder. Le disque dur externe doit être séparé de l’ordinateur après la sauvegarde, étant donné que certains types de logiciels malveillants infectent non seulement le dispositif lui-même, mais peuvent aussi se propager à des périphériques ou même au réseau connecté.

Une solution raisonnable serait de sauvegarder sur deux disques durs externes. Un maintenu à proximité de l’ordinateur, l’autre – en raison du risque d’incendie, de dégât des eaux, de cambriolage sur un site distant. S’il y a une sauvegarde supplémentaire dans le Cloud, une perte de données peut difficilement se produire. Il arrive assez souvent que des sauvegardes régulières soient réalisées mais que lorsque vous tenté une restauration, vous découvrez que les données sont corrompues – voire inexistantes.

Quelle méthode de sauvegarde est recommandée ?

Il est recommandé de faire une image complète après l’achat d’un nouveau disque dur ou la reconfiguration du système. Dans ce cas, il est toujours possible de lire les données dans leur état d’origine (également sur ​​un autre disque). Si la sauvegarde est réalisée de manière systématique, vous pouvez retrouver vos données très rapidement, en utilisant tout simplement un ordinateur. Que vous effectuiez une sauvegarde complète ou une sauvegarde incrémentielle, c’est à vous de décider. Nous recommandons de faire une sauvegarde incrémentielle (qui permet d’économiser le temps et l’espace de stockage) dans le cas où une sauvegarde complète est créée de temps en temps.

Quel type de données faut-il sauvegarder ?

Indépendamment de la sauvegarde du système, les fichiers qui sont d’ordre personnel ou professionnel doivent être sauvegardées : des photos ou des vidéos d’enfants, les courriers personnels ou professionnels, les factures… La meilleure façon est de le faire avec la sauvegarde normale et le logiciel File Manager. Mais le plus pratique est d’utiliser des programmes appropriés. Dans ce cas, vous ne devriez pas chercher à économiser de l’argent au détriment de la sécurité de vos données. Il est préférable d’acheter un outil professionnel reconnu, qui vous donne la possibilité de poser des questions et de communiquer sur les problèmes avec de vraies personnes. Ces outils ont la possibilité de sauvegarder des disques individuels, des partitions et des répertoires automatiquement à des heures prédéfinies. De plus, l’examen des données sauvegardées est géré par ces outils qui peuvent aussi effectuer une restauration.

Ce type d’outil professionnel fonctionne automatiquement après son paramétrage. Lorsque vous l’utilisez pour la première fois, une sauvegarde complète de tous les disques intégrés et attachés est effectuée, les sauvegardes incrémentales sont par la suite régulièrement exécutées. De plus, une sauvegarde complète est préparée à nouveau après un intervalle de temps prédéfini.

Quel type de support est recommandé?

Les DVD ne sont pas un très bon choix pour le stockage à long terme, car ils ne peuvent stocker qu’une petite quantité de données et sont très sensibles à l’usure avec des éléments extérieurs comme le soleil ou la chaleur qui les dégradent. Même les clés USB sont plutôt inadaptées, puisque les puces intégrées peuvent être d’origine douteuse, pouvant entraîner une corruption puis une perte de données. Le stockage sur disque dur magnétique (HDD) est nettement mieux que la mémoire flash (SSD, clé USB) en cas de récupération de données  ; les SSD restent des défis et sont beaucoup plus complexes.

Pour les PME et les travailleurs indépendants, les lecteurs de disques amovibles RDX (Removable Disc Exchange) sont les premier choix. Le nom parle de lui-même : RDX est un média amovible, le disque est interne ou. Les bandes sont robustes et – comme elles sont principalement conçues pour les sauvegardes à long terme – largement testées avant la vente. Elles sont résistantes aux chocs et également disponibles dans une version résistant à la chaleur.

Dans le monde professionnel, le stockage de données sur bande magnétique est quelque chose de commun. Les bandes magnétiques peuvent stocker une grande quantité de données, ne sont pas chères et ont une durée de vie très élevée. Les bandes de sauvegarde peuvent être lisibles pendant au moins 30 ans. Cependant, les lecteurs de bande ne sont pas donnés, et la gestion est beaucoup plus laborieuse avec les bandes magnétiques qu’avec les disques durs externes. De plus, avec les bandes, un contrôle régulier de la lisibilité des données est essentiel et doit être inclus dans le plan de sauvegarde.

Image : Tim Reckmann / pixelio.de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *