Go to Top

Migration de Windows Server 2003

La fin du support de Windows Server 2003 pose des risques importants

Après 12 ans de fonctionnement, Microsoft a annoncé la fin du support étendu pour la famille de systèmes d’exploitation Windows Server 2003. Depuis le 14 juillet, Microsoft ne fournit plus de correctifs, de mises à jour ou d’assistance aux entreprises qui utilisent Server 2003 à moins qu’elles n’acceptent un contrat de support personnalisé extrêmement coûteux.

Dans le cas où votre entreprise n’aurait pas 9 millions de dollars de côté (ou accès aux fonds publics), la seule option rentable à votre disposition est de sauter le pas et de passer à l’une des deux versions les plus récentes de Server : 2008 ou 2012. Mais de quoi avez-vous besoin pour être prêts ? Cette liste vous permettra d’avoir un aperçu des étapes les plus importantes nécessaires à la réussite d’une migration.

1. Évaluez vos options de mise à jour

Il est fort possible que vos options de mise à jour directes soient sévèrement limitées si vous utilisez toujours Windows Server 2003 car votre matériel ne supportera tout simplement pas les exigences d’une version plus récente. Même si vous parvenez à passer à Server 2008, vous devez vous demander si l’effort et la durée de vie relativement courte du système d’exploitation sont plus importants que les avantages de l’achat d’un système capable de fonctionner avec Server 2012.

2. Évaluez vos options de migration

En toute vraisemblance, vous aurez besoin d’acheter un tout nouveau serveur et de faire migrer les données et les paramètres de l’appareil d’origine. Il est important de prendre en compte que Microsoft ne fournit pas d’outil de mise à jour automatisée pour migrer de Server 2003 à Server 2012.

À la place, vous devrez effectuer une double mise à jour (2003 vers 2008, puis 2008 vers 2012) ou, plus probablement, une migration manuelle entre les deux versions. Pour le reste du guide, nous partirons du principe que vous faites migrer des logiciels, des services et des fichiers sur un tout nouveau système utilisant Windows Server 2012 R2.

3. Achetez le matériel et le logiciel adéquats

En plus de choisir un système capable de gérer le système d’exploitation du serveur que vous avez choisi, vous devez en trouver un qui supportera vos besoins en données actuels et sera capable de fournir une capacité suffisante par la suite. Dans l’idéal, vous souhaitez que votre serveur dure aussi longtemps que possible s’il s’agit d’obtenir un retour sur investissement maximum.

Définissez quels rôles aura le serveur et renseignez-vous auprès de votre revendeur de système si vous n’êtes pas sûrs de ce qu’il vous faut.

4. Sauvegarde

La première étape pratique pour toute activité qui peut potentiellement altérer radicalement votre système est d’effectuer une sauvegarde complète du système.  Ne faites rien tant que vous n’avez pas effectué de sauvegarde complète et opérationnelle.

5. Vérifiez votre sauvegarde

Vérifiez votre sauvegarde deux ou trois fois – c’est votre seule chance de revenir en arrière si quelque chose se passe mal pendant la migration vers une nouvelle version de Windows Server.

6. Installez le nouveau serveur

En admettant que le système d’exploitation Windows Server 2012 R2 ait déjà été installé sur votre nouvel appareil, connectez-le au réseau Server 2003 existant et mettez-le en marche. Autrement, vous devez d’abord effectuer l’installation du système d’exploitation de base.

Étant donné qu’aucun des paramètres n’a encore été configuré sur le nouveau serveur, il n’interfèrera pas avec le réseau ou le domaine existant.

7. Familiarisez-vous avec ce qui suit

Il y a plusieurs étapes à suivre en lien avec la migration manuelle depuis le Server 2003 et nous vous conseillons de vous familiariser avec chacune d’entre elles avant de vous lancer. Assurez-vous de bien comprendre de quoi il s’agit et que vous avez le support suffisant en place avant de commencer l’opération.

TechNet fournit une documentation importante sur le sujet, mais Canadian IT Pro Connection propose une explication des étapes de la migration vers Windows 2012 R2 bien plus succincte qui ne nécessitera pas de naviguer à travers une dizaine de pages sur le site de Microsoft.

8. Éliminer votre ancien serveur en toute sécurité

Vous pouvez choisir de garder votre ancien serveur à porter de main au cas où surviendrait un problème durant les premières heures ou journées qui suivent la migration. Cependant, une fois que vous êtes surs que tout est bon, il est conseillé d’organiser l’élimination de l’ordinateur conformément à la directive européenne DEEE, confirmant que toutes les données ont été effacées à l’aide d’un logiciel de destruction de fichiers fiable ou un démagnétiseur pour empêcher qu’un tiers ne récupère les données sans autorisation.

Effectuer une migration du Server 2003 vers le Server 2012 R2 est sans aucun doute une opération délicate et longue. Mais c’est un mal nécessaire…

 

Lire aussi : La fin du support de Windows Server 2003
pose des risques importants

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *