Go to Top

Les négligences des administrateurs IT augmentent les risques de pertes de données

Les négligences des administrateurs informatiques nuisent à la sécurité en augmentant les risques de pertes de données

La complexité croissante des environnements de stockage et l’augmentation du volume des données nécessitent des normes strictes de sauvegarde ainsi qu’un investissement important pour protéger ses données. Une négligence de la part d’un administrateur informatique peut causer la perte de données ou l’arrêt du réseau. Par conséquent, si une politique de gestion des risques n’est pas correctement mise en place, une entreprise peut voir sa sécurité et sa finance devenir vulnérables.

Comme le souligne Todd Johnson, vice-président chargé des technologies de stockage et des données chez Kroll Ontrack, « les êtres humains ne sont pas infaillibles », « une vigilance informatique et une bonne gestion des données » sont nécessaires. D’ailleurs, une étude d’EMC a montré qu’à cause de pertes de données, un million de dollars par an avaient été perdus par les entreprises et que parmi ces pertes, 26% étaient dues à une erreur humaine.

Richard Scott, directeur de la sécurité des informations chez Kroll Ontrack, fait remarquer que les entreprises n’investissent pas suffisamment dans la sécurité alors que la mise en place d’une politique de gestion des risques est nécessaire. Il ajoute que certaines précautions doivent être prises telles que « donner la priorité aux mises à jour matérielles, effectuer des tests rigoureux, valider les processus du réseau informatique, recruter des professionnels compétents et expérimentés et recourir si nécessaire à un expert en récupération de données ».

Quelles sont les erreurs les plus fréquentes ?

Selon Kroll Ontrack, les erreurs les plus fréquentes causant une perte de données sont les suivantes :

  1. Un manque de documentation ou une mauvaise exécution d’une procédure (de sauvegarde ou de conversion) peut rendre vulnérable la sécurité de l’entreprise.
  2. Une récente étude de Kroll Ontrack a montré que parmi les clients demandant une récupération de données, 61% faisaient face à une sauvegarde ne fonctionnant pas à cause d’un stockage non adéquat ou à une absence de mise à jour.
  3. Un manque d’investissement dans la sécurité et les infrastructures sont la cause de nombreuses pertes de données.
  4. Une limitation du partage des mots de passe et la modification de ces derniers lors du départ d’un administrateur informatique sont nécessaires pour éviter toute faille. De plus, il faut veiller à mettre à jour son système de sécurité pour éviter toute cyberattaque.
  5. Souvent, des données actives sont présentes sur des supports censés ne plus être utilisés.

Quelques conseils pour le personnel informatique de la part de Kroll Ontrack

  • Ne pas paniquer ni se précipiter. Il ne faut pas utiliser de nouveau le support défaillant.
  • Aider les dirigeants à prendre les bonnes décisions. Lors d’une perte de données, lo volume doit être mis hors ligne mais ne doit pas être formaté.
  • Suivre les principes de sécurité établis par l’ITIL (Information Technology Infrastructure Library). Les utilitaires de volume (CHKDSK/FSCK) ne doivent pas être exécutés et les microprogrammes ne doivent pas être mis à jour.
  • Savoir quelles données sont cruciales et le coût pour que des données soient de nouveau opérationnelles.
  • Ne pas hésiter à contacter un spécialiste de la récupération de données en cas de doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *