Go to Top

Nouvelles solutions de récupération de données sur les supports à mémoire Flash

solutions de récupération de données sur les supports à mémoire Flash

De nos jours la technologie évolue constamment, les experts de la récupération de données doivent donc être réactif à celle-ci et s’adapter sans perdre de temps en innovant. Les disques durs à mémoire Flash sont des outils plus rapides que les disques durs classiques, et leur technologie est totalement différente. La récupération de données sera elle aussi totalement différente. Ces supports à mémoire Flash sont de plus en plus utilisés dans les centres de traitements et dans les appareils personnels et le risque de perte de données est bien réel. Les ingénieurs de Kroll Ontrack, après avoir étudié de près les supports SSD, ont réussi à en améliorer la qualité de la récupération de données mais également à réduire significativement le temps nécessaire à la récupération de données : ce temps est réduit d’un quart en moyenne.

Il faut noter que cette recherche n’a pas été l’une des plus faciles puisqu’il s’agit de nouveaux supports de stockage de données. De grandes difficultés techniques ont été rencontrées. Celles-ci étaient, tout d’abord, liées à ce qu’on appelle la gestion de l’usure mais également à la configuration des SSD. La gestion de l’usure est une technique qui vise à répartir de façon homogène l’utilisation des cellules mémoires SSD. L’objectif étant d’assurer une espérance de vie maximale à ces supports. L’autre source de difficulté provient du fait que les puces mémoires individuelles d’un support fonctionnent souvent en mode RAID, les données sont donc plus éloignées les unes des autres et lors d’une perte de données, le rassemblement de celles-ci est plus difficile. Autre point compliquant la récupération de données : les fabricants de SSD n’ont pas convenu d’une configuration standard. Les nouvelles techniques de récupération sur disques SSD doivent donc pouvoir gérer différentes méthodes de vérification et correction d’erreurs et de traduction d’adresses par bloc logique.

Au final, le taux et la durée d’une récupération de donnée sur disque SSD se sont nettement améliorés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *