Go to Top

Cloud Public : Attention à la perte de vos données !

Qu’est-ce que le stockage dans un cloud public ? De manière générale, un Cloud Public se compose d’un service ou d’un ensemble de services informatiques  (serveurs, stockage, bases de données, composants réseau, logiciels, outils d’analyse, etc.) proposés au  public, via Internet par un fournisseur tiers. Parmi les services de stockage, qu’ils soient publics ou gratuits, les plus utilisés sont DropBox, Microsoft OneDrive et Google Drive.

Le marché des services de Cloud public continue à gagner du terrain et les prestations ne cessent de se développer en parallèle. Selon le cabinet Gartner, le marché mondial des services de cloud public aura augmenté de 18.5% par rapport à 2016 à la fin de l’année. D’ici 2020, les stratégies d’adoption du Cloud devraient être à l’origine de plus de 50% des contrats d’outsourcing IT, selon la société d’études.

Le tableau ci-dessous montre les prévisions de Gartner concernant les services de cloud public pour 2020 :

gartner

Image source: https://www.gartner.com/newsroom/id/3616417

Cependant, la migration dans le Cloud « public »  présente des avantages comme des inconvénients :

Avantages

  • Économies de coûts: L’achat, la maintenance, la sécurisation et les évolutions des services sont à la charge exclusive du prestataire. Les clients ne gèrent pas les serveurs comme ils le feraient avec un cloud privé. Ainsi, ils bénéficient de vastes économies d’échelle,
  • Il y en a assez pour tout le monde: les Cloud publics rassemblent de plus grandes quantités de ressources. Par conséquent, un grand nombre d’utilisateurs peut partager les ressources informatiques du fournisseur, ce qui souligne à nouveau les avantages en termes de coût,
  • La flexibilité du service : la grande quantité de services IaaS, PaaS et SaaS disponibles sur le marché et qui répondent au modèle de Cloud public, favorise également la flexibilité pour les utilisateurs puisqu’ ils sont accessibles depuis tout équipement disposant d’une connexion à Internet.

Inconvénients

  • Sécurité et conformité: Bien que le cloud public simplifie la gestion de l’informatique pour le client, il entraîne des risques liés à la sécurité. En effet, la connexion entre les postes et serveurs informatiques via le réseau internet, expose à des risques supplémentaires de cyberattaques et de violation de confidentialité,
  • La localisation géographique des données: Les données transférées dans le cloud ne sont pas forcément présentes sur le territoire national : elles peuvent être n’importe où dans le monde. A moins que votre fournisseur de cloud puisse confirmer l’emplacement physique de vos données, la conformité aux règles applicables aux collectivités territoriales et aux réglementations sectorielles peut être compromise. C’est le cas par exemple de l’hébergement de données de santé qui est soumis à un agrément ministériel,
  • L’indisponibilité en cas de panne : Toutes les entreprises utilisant le Cloud public sont dépendantes de leur hébergeur. De ce fait, un long arrêt causé par une panne informatique peut avoir des conséquences graves pour une entreprise. En choisissant de recourir à un service de cloud public, prévoyez des éventuelles périodes d’interruption de services.

Risque de perte de données dans le cloud public

Alors que le stockage en ligne peut être considéré comme une solution rentable pour les utilisateurs de services dans le cloud,  il est souvent impossible de localiser les données. C’est pourquoi toute faille de sécurité ou tout problème touchant la disponibilité du service peut engendrer une perte de données dans le Cloud. Les données peuvent être volées, piratées, effacées, écrasées par erreur ou subir d’autres modifications entraînant leur perte.

L’industrie de la Santé ne peut se permettre de perdre des données. Un rapport récent de la Health Information Trust Alliance (HITRUST) montre à quel point les violations de données dans le cloud peuvent être alarmantes et coûteuses au cours des dernières années :

  • Nombre total de violations de données: 495,
  • Nombre total de dossiers: 21,12 millions,
  • Coût total: 4,1 milliards de dollars,
  • Taille moyenne: 42 659 enregistrements,
  • Coût moyen: 8,27 millions de dollars,
  • Temps moyen d’identification: 84,78 jours,
  • Temps moyen de Notification : 68.31 jours.

Avez-vous déjà subi une perte de données dans le cloud ?  Dites-nous quelle a été votre solution en commentant ci-dessous. Pour plus d’informations sur la récupération de données à partir du cloud, visitez notre site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *