Go to Top

La récupération de données à partir d’un smartphone, pas si simple !

La récupération de données à partir d'un smartphone est une tâche difficile

Aujourd’hui, tout le monde possède un smartphone. Rien que l’année dernière (2016), près de 1,5 milliard d’unités ont été vendues dans le monde. Les ventes de smartphones augmentent continuellement d’un trimestre à l’autre selon Gartner. IDC déclare que les ventes de cette année (2017) ont augmenté de 7,4% par rapport au deuxième trimestre et que les ventes du troisième trimestre ont augmenté de 2,7% d’une année à l’autre.

Il y a dix ans, le 9 janvier 2007, Apple a présenté la première version de l’iPhone, pionnier des smartphones. L’iPhone a révolutionné l’utilisation du téléphone avec la naissance du premier téléphone totalement tactile. Son succès commercial sera à l’origine de la généralisation des smartphones chez tous les autres fabricants.

A l’heure actuelle, les smartphones sont dominés par deux systèmes : Android (par Google) et iOS (par Apple). Outre les systèmes d’exploitation, ces « téléphones intelligents » combinent des fonctionnalités et applications avancées pour devenir de véritables mini-ordinateurs portables.

En effet, ces machines ont été améliorées pour devenir des ordinateurs permettant d’exécuter divers logiciels/applications grâce à la miniaturisation de composants électroniques spécialement conçus pour les mobiles : contrôleurs plus petits, puces, processeurs et mémoire. Des pièces plus avancées et plus petites sont donc placées à l’intérieur du boîtier, ce qui n’a pas beaucoup changé depuis l’apparition de l’iPhone en 2007.

Mais ce qui a évolué au cours de dernières années, c’est la mémoire de stockage de notre téléphone. De nos jours, l’espace de stockage (avec ou sans cartes) est plus important.

Au vu de l’augmentation des capacités de stockage et de la complexité des appareils, la récupération de données sur smartphones n’est pas une opération simple à réaliser. Comme sur les disques durs et les bandes magnétiques,  chaque récupération de données à partir d’un smartphone est différente.

Les différentes causes de pertes de données sur smartphone

Comme avec d’autres supports de stockage, il faut différencier les pertes de données causées par défaillance mécanique ou physique et celles causées par une erreur logique.

Une panne physique peut survenir lorsque la puce de mémoire Flash ou la puce du contrôleur intégré est détruite, mais elle peut aussi subvenir lorsque les puces de mémoire utilisées sont de mauvaise qualité et ne sauvegardent pas les données correctement.

Une panne logique est la défection d’une partition entraînant l’illisibilité des données de votre disque dur. Le formatage, les fichiers corrompus, un défaut dans les tables de partition ainsi ou de mauvaises assignations d’espace de stockage peuvent engendrer une panne logique. Dans tous ces cas des pannes logiques, les fichiers ne sont plus reconnus par le système d’exploitation, même s’ils sont toujours présents sur le disque dur.

Dans certains cas, mais seulement dans le cas d’une panne logique ou une erreur de mise à jour du système, il est possible de récupérer des données perdues sur votre smartphone en utilisant un logiciel de récupération de données. Il existe plusieurs outils disponibles sur le marché et sur Internet.

Dans les cas d’une panne à la fois physiques et logiques,  un utilisateur lambda ne peut pas récupérer lui-même ses données. Lorsqu’un smartphone ne démarre pas, il est fort probable que l’appareil et les données stockées présentent des défauts importants. Les méthodes de récupération de données classiques ne fonctionneront pas et pourront même être source de problèmes plus graves au point de rendre une récupération de données professionnelle impossible.

Ce que les experts de récupération de données peuvent faire…

Lorsque des problèmes avec les composants électroniques intégrés sont à l’origine d’un dysfonctionnement ou d’une perte de données, il vaut mieux contacter des experts en récupération de données ou  des professionnels de la réparation de téléphones. Ils ont les outils et l’expérience nécessaires pour réparer et récupérer les données perdues. Si par exemple le contrôleur d’un smartphone est cassé, alors un expert en récupération de données pourra démonter le smartphone, localiser le contrôleur et le remplacer par un nouveau contrôleur du même modèle, s’il est possible que le nouveau fournisse l’accès aux données.

Dans d’autres cas, les puces de mémoire seront retirées du smartphone et lues par des outils très sophistiqués. Les experts peuvent même réparer les smartphones physiquement endommagés  dans leur salle blanche. En cas de perte de données logiques, les ingénieurs du laboratoire de récupération de données utilisent des outils pour récupérer les données et réparer les fichiers corrompus.

Grâce au dévouement d’une solide équipe de Recherche et Développement et 30 ans d’expérience en matière de récupération de données, Kroll Ontrack a développé des solutions propriétaires et  des programmes de reconstruction de données qui permettent d’analyser, de séparer et d’assembler la mémoire flash pour récupérer de manière fiable vos fichiers.

Par conséquent, les « sauveteurs » de données de Kroll Ontrack peuvent récupérer les données perdues à partir des smartphones là où d’autres sociétés de récupération de données échoueront.

Ce que vous ne devez pas faire !

Cependant, pour que la récupération soit réussite, les propriétaires doivent tout de même prendre quelques précautions : si la cause n’est pas évidente et qu’il s’agit d’une panne physique ou logique, les propriétaires ne devraient pas récupérer par eux-mêmes les données.

Si vous êtes certain que l’appareil fonctionne et que la perte de données est due à une erreur de manipulation, comme la suppression involontaire de fichiers,  vous pourriez être en mesure de les récupérer. Comment ? C’est ce que nous dévoilerons dans un prochain article du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *