Go to Top

Récupération de fichiers VMDK : les facteurs à prendre en compte

Le format de fichier plat des fichiers de disque de serveur virtuel devrait rendre relativement simples la sauvegarde et la récupération de machines entières. Toutefois, à l’instar de tout scénario de reprise après sinistre, la récupération de fichiers VMDK est sujette exactement aux mêmes problèmes et défauts que tout autre fichier.

Voici quelques-uns des facteurs à prendre en compte en cas de problème avec un fichier de disque de serveur virtuel.

Les fichiers VMDK sont-ils bien sauvegardés ?

Pour réussir à restaurer des images VMDK, il faut d’abord que les fichiers aient été sauvegardés. Si quelque chose tourne mal dans votre environnement de serveur virtuel, vous devrez savoir :

  • où les sauvegardes sont stockées ;
  • quels outils et fichiers sont nécessaires pour une restauration complète des fichiers.

Si ces deux conditions préalables sont remplies, la récupération de fichiers VMDK doit être relativement simple. Il en va autrement si votre serveur virtuel est supprimé et qu’une de ces conditions, voire les deux, n’est pas remplie.

Défaillance de la matrice de disques

Le stockage des fichiers de sauvegarde sur un réseau spécialisé de stockage (SAN) est relativement courant à l’heure où les entreprises s’efforcent tant bien que mal de gérer des volumes de données croissants. Il présente normalement peu de problèmes, sauf si le SAN lui-même subit une panne matérielle majeure, est victime de pirates informatiques ou d’une autre intention malveillante, ou bien si les partitions et disques sont supprimés par erreur.

Ces événements peuvent alors entraîner la perte des fichiers VMDK de production et des sauvegardes. Si tel est le cas, vous devez procéder avec prudence pour éviter de causer plus de dégâts. La mise en ligne des disques trop tôt peut entraîner la reconstitution des matrices avant que les données ne soient récupérées, écrasant ainsi des informations cruciales.

Facteurs à prendre en compte dans une récupération de fichiers VMDK réussie

Si vos fichiers VMDK et vos sauvegardes ont été supprimés, tout n’est pas forcément perdu, mais vous devrez faire très attention à limiter les dégâts. Il est essentiel que les écritures sur le disque soient limitées pour empêcher l’écrasement définitif des fichiers supprimés ; pour une protection optimale, vous devez arrêter le dispositif de stockage jusqu’à ce que le travail de récupération commence.

Vous pouvez également rencontrer des complications supplémentaires selon les types de sauvegarde que vous utilisez. Les outils conçus pour faciliter la gestion et la récupération de fichiers peuvent rendre la récupération de fichiers VMDK beaucoup plus difficile si l’image d’origine est perdue et les sauvegardes altérées. Des facteurs tels que les instantanés et l’allocation dynamique entraînent une reconstitution de fichiers VMDK beaucoup plus difficile et chronophage.

La prévention est préférable à la récupération de fichiers VMDK

Même s’il est possible de récupérer les fichiers VMDK à partir d’un disque formaté, il est toujours préférable de sauvegarder ces fichiers de sorte qu’ils soient moins vulnérables à la perte, à l’endommagement ou à la suppression.

La récupération de données est une compétence spécialisée et ne doit pas être entreprise à la légère ; comme évoqué ci-avant, de mauvaises actions peuvent empêcher la récupération de fichiers VMDK. En cas de doute, recherchez l’aide d’un professionnel en contactant un spécialiste expérimenté de la récupération de fichiers VMDK. En s’appuyant sur des outils personnalisés et sur l’expérience acquise au fil des projets, un tel spécialiste peut minimiser la perte de données et restaurer vos serveurs virtuels à un état pleinement opérationnel beaucoup plus rapidement que la plupart des équipes informatiques en interne.

Lire aussi :  Nos services de récupération de fichiers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *