Go to Top

Récupérer ses données soi-même, pas forcément une bonne idée

Disque SSD

En examinant les résultats de notre dernière enquête concernant les disques SSD, nous observons qu’effectuer une récupération de données soi-même  n’est pas toujours la meilleure solution.

Contexte

En mai 2016, Kroll Ontrack a mené une enquête mondiale sur l’essor du marché du disque SSD et des défaillances lors de son utilisation. Nous comptabilisons plus de 600 répondants américains et près de 2000 dans le monde entier.

L’une des principales conclusions  montre que 38% des répondants ont connu une défaillance lors de l’utilisation d’un SSD. Est-ce la faute des SSD ? Dans la majorité des cas, non. Les dégâts physiques représentaient 24% des défaillances, 16% étaient dus à une surtension/panne, 15% ont répondu que le SSD avait atteint sa limite d’écriture, 8% ont perdus des données à cause d’une mise à jour du logiciel/firmware et 38% ont répondus « autre ».

Il est à noter que parmi les répondants, 64% avait déjà vécu une perte de données.

Les données ont-elles été récupérées ?

« Avez-vous été en mesure de récupérer vos données ? » Il est surprenant de voir que seulement 17% des sondés ont répondu « oui », tandis que 27% ont répondu « partiellement » et 32% « non » (24% ont déclaré ne pas avoir tenté une récupération).

Les récupérations sur disque SSD sont-elles plus difficiles que sur les traditionnels HDD ? Techniquement, oui. Mais notre équipe de récupération de données a réussi de nombreuses récupérations complètes de SSD défaillant. Les répondants avaient-ils des dommages trop sévères ? Peut-être, mais 59% d’utilisateurs incapables de récupérer entièrement leurs données reste quand même élevé, au vu de notre taux de succès pour la récupération des disques SSD.

Récupérer ses données soi-même = 73%

Lorsque nous demandons « Comment la récupération a-t-elle été effectuée ? » 73% des répondants ayant perdu des données et qui ont tenté une récupération, déclarent qu’ils ont eux-mêmes (ou leur entreprise) essayé de récupérer leurs données.

Cela ne veut pas dire que c’est impossible, il y a certainement des cas où les données peuvent être récupérées avec succès en utilisant un logiciel de récupération de données.

Les répondants auraient-ils eu plus de chances de récupérer leurs données s’ils avaient consulté en premier  un professionnel de la récupération de données ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *