Go to Top

Fabrication de clés USB à partir de puces mémoires de Smartphone recyclés : danger !

 

A l’automne 2016, une suédoise a branché sa clé USB à son ordinateur et a fait une découverte incroyable. En plus de ses photos de mariage, elle a découvert la photo du permis de conduire d’un inconnu ; la propriétaire de la clé affirme n’avoir jamais vu cet homme. Le commerçant qui lui a vendu cette clé neuve et encore dans son emballage d’origine a indiqué qu’il s’agissait d’un nouveau modèle de clé USB sorti il y a peu de temps sous une “nouvelle marque”. Alarmé par cette histoire, Martin Westman, spécialiste en informatique légale et en média de stockage, a mené une enquête et a découvert que certaines clés USB neuves contiennent des puces mémoires eMMC qui se trouvent généralement dans nos Smartphones. C’est ainsi, que des données personnelles provenant d’anciens Smartphones peuvent être contenues sur des clés USB vendues neuves.

Les clés USB sont des supports amovibles utilisés aussi bien dans le cadre professionnel que personnel. Aujourd’hui, elles sont considérées comme des supports privilégiés pour le stockage et le transport de données, et par conséquent le vol des données.

Mesures préventives !  

Pour éviter que quelqu’un puisse accéder à vos données personnelles, il est important de prendre certaines précautions.

Avant de vendre, de jeter ou de prêter un disque dur, une clé USB, un SSD ou tout autre périphérique de stockage à un nouvel utilisateur ou un organisme qui le reconditionnera, il est important d’effacer toutes traces de vos données, qu’elles soient confidentielles ou non.

Il est aussi fortement recommandé de ne pas acheter une clé USB « bas de gamme», mais de privilégier un produit de marque reconnue sur le marché pour ne pas tomber sur des clés contenant les données d’un autre utilisateur et possiblement un virus.

Les utilisateurs doivent rester extrêmement vigilent avec leurs données personnelles contenues sur leurs anciens Smartphones aussi parce que de nombreux acheteurs de matériel informatique et Smartphones d’occasion (en ligne ou en magasin) acquièrent des quantités importantes pour un coût relativement faible. Les puces mémoires de Smartphone servent ensuite à la fabrication de clés USB dites “innovantes” à bas prix.

Les médias à mémoire flash sont différents des supports de stockage magnétiques et les données ne peuvent pas être supprimées intégralement avec un logiciel d’effacement de données basique. Un logiciel  comme Blancco Mobile Device Eraser permet de supprimer des données sur des parties de la puce mémoire qui ne sont normalement pas accessibles à l’utilisateur.

source de l’image :  www.pixabay.com/CC0 license

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *