Go to Top

SBDC, l’avenir du centre de données ?

SBDC, l’avenir du centre de données ?

Dans cet article, nous allons prendre un peu de recul pour analyser l’une des tendances technologiques mise en avant par Dell dans son rapport Technology Outlook 2015. Même si la recherche a été publié l’an dernier, elle reste d’actualité et dirigée vers l’avenir puisqu’elle couvre la tendance des technologies de l’information d’ici 2020.

La première tendance mise en avant est le concept de SBDC (Software Based Data Center), une pratique qui, si elle est réalisée pourrait avoir un impact majeur sur de nombreuses organisations aux prises avec des difficultés dans la gestion quotidienne de leur centre de données.

 Qu’est-ce qu’un SBDC ?

Un SBDC est un centre de données basé sur un logiciel. Selon Dell, cela signifie que le logiciel sera dans les années à venir si spécialisé qu’il sera en mesure d’éclipser le matériel propriétaire et sur mesure. Pour encore plus de facilité, le logiciel fonctionnera sur du matériel informatique standard. Les centres de données sont aujourd’hui, des environnements très complexes. Dans un centre de données, il y a de nombreux composants matériels : du serveur jusqu’à l’infrastructure réseau ainsi que les baies de stockage. Le logiciel gère essentiellement l’ensemble de ces ressources. Ainsi, un SDDC utilise des API (Application Programming Interface) pour orchestrer les opérations du matériel informatique.

Dans un SBDC, le logiciel fonctionne sur des serveurs standards, alors que par le passé, il était nécessaire – en particulier pour des raisons de performance – de développer des solutions internes. Maintenant, le matériel standard est en mesure de fournir d’excellentes performances à moindre coût. Les avantages pour les organisations d’utiliser un SBDC Si les prévisions de dell pour son logiciel SBDC (Software Based Data Center) se réalisent, cela sera très bénéfique aux entreprises, en partie grâce à deux principaux facteurs :

  • L’optimisation des dépenses de matériel : Le matériel standard est produit dans des volumes plus élevés que du matériel propriétaire et son coût d’acquisition est donc plus faible,
  • Cycles de rafraîchissement plus rapide : Le matériel standard a un cycle de développement plus court que le matériel propriétaire, sa fiabilité est connue et ses fonctionnalités sont testées par une grande partie du marché.

 Suite à ses recherches, Dell a déclaré que d’ici à 2020, du matériel propriétaire ne sera plus nécessaire pour la plupart des besoins de stockage et de mise en réseau : le logiciel spécialisé sera en mesure d’accepter le matériel standard pour offrir différents services. L’un des premiers secteurs pouvant adopter le SBDC est – selon Dell – celui des télécommunications. Ce secteur, dans les 10 prochaines années, devrait remplacer du matériel propriétaire par des serveurs standard à près de 80%.

Un impact possible sur la récupération de données

Étant donné que le SBDC est actuellement une tendance qui pourrait se développer (ou non), il est pour l’instant impossible d’évaluer son impact dans la gestion des cas possibles de perte de données lié à un centre de données et basé sur un logiciel. Notre expérience montre que la perte de données à partir d’un matériel standard, non – exclusive, offre de plus grandes possibilités de récupération que de solutions sur mesure. Bien qu’aujourd’hui il est encore possible de récupérer des données même à partir de systèmes informatiques non standard, ceux-ci créent des niveaux plus élevés de complexité et peut entraîner la nécessité d’adapter et / ou élaborer des outils ad- hoc. Un centre de données avec les serveurs standards basés sur du matériel standard pourrait donc signifier une gestion moins complexe et de plus grandes possibilités pour récupérer des données perdues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *