Go to Top

Vous aurez été prévenu ! Scénarios de pannes potentielles et de récupération

Vous aurez été prévenu !

Les administrateurs peuvent avoir besoin d’aide pour nettoyer et réorganiser une base de données après une perte ou une altération. La récupération de données est plus compliquée lorsque les bases de données sont hébergées dans des machines virtuelles, car les interconnexions sont assez différentes de ce qu’elles sont lorsqu’elles résident dans le centre de traitements proprement dit.

Les pertes de données ont le plus souvent pour origine une erreur humaine, mais comme tout administrateur le sait, ils peuvent inclure aussi bien des pannes matérielles que des altérations de bases de données internes ou des entrées de bases de données supprimées.

Entrepôts de données Oracle courants

  • DAS (stockage à connexion directe),
  • SAN (réseau spécialisé de stockage),
  • NAS (stockage lié au réseau).

Scénarios de perte de données dans des bases Oracle

  • Altération des bases de données ou sauvegardes Oracle,
  • Altération d’Oracle ASM,
  • Altération des journaux,
  • Bases de données, journaux ou sauvegardes Oracle supprimés,
  • Altération du système de fichiers,
  • Défaillances du matériel serveur et de stockage RAID.

Sachant que les scénarios de perte de données peuvent gravement nuire à la continuité des activités, il est impératif de trouver un prestataire de services ayant les outils adaptés pour récupérer les données des lignes contenues dans les fichiers de bases de données endommagés ou manquants.

Les étapes de la récupération sont les suivantes :

  • Recherche et extraction : Si le fichier de base de données est inaccessible en raison de problèmes matériels, le périphérique de stockage est réparé pour en extraire les données requises. Si le fichier est manquant, effacé ou tronqué, le système de fichiers est ajusté de sorte à pointer sur le flux de données correct. S’il ne reste aucun pointeur, la zone de données toute entière fait l’objet d’une recherche pour trouver les données de la base Oracle,
  • Analyse et rapport : Les jeux d’outils Oracle propriétaires peuvent analyser les structures internes complexes des fichiers .DBF (ou .ORA) et générer des rapports détaillant les tables récupérables et le nombre de lignes de données,
  • Récupération : Les données de la table sont copiées dans un script SQL_LDR en vue d’être importées dans une nouvelle base de données Oracle.

Kroll Ontrack prend en charge la plupart des types de données et bases de données Oracle couramment utilisés aujourd’hui, notamment les versions 8, 8i, 9i, 10g et 11g s’exécutant sur les plates-formes x86 et Solaris. Les utilisateurs ont ainsi une solution de récupération qui peut être adaptée à leurs configurations matérielles spécifiques. Les spécialistes en récupération de données de Kroll Ontrack peuvent également récupérer les données Oracle qui sont stockées sur des groupes de disques ASM, y compris dans les cas où les structures de volumes ASM ont été endommagées ou écrasées. À l’aide de procédures et d’outils propriétaires, les ingénieurs peuvent explorer l’espace disponible pour trouver toutes les données Oracle brutes, régénérer les fichiers de bases de données d’origine, puis extraire les données des lignes, permettant au client d’importer les données récupérées dans une nouvelle base de données.

Scénarios de perte de données Oracle Linux

  • Altération des données ou systèmes de fichiers,
  • Altération des machines virtuelles Linux,
  • Données supprimées ou partiellement écrasées,
  • Défaillances du matériel serveur et de stockage RAID et autres.

Malgré des progrès dans le stockage et le matériel serveur, la perte de données reste une réalité sur n’importe quel type de système. Avec ses outils de récupération et réparation Ontrack Récupération de données pour les systèmes de fichiers Linux, dont EXT3, EXT4, XFS, Reiser, JFS et GFS, Kroll Ontrack est préparé aux incidents de perte de données sur les systèmes exploitant Oracle Linux.

Scénarios de perte de données Oracle VM

  • Altération du système de fichiers hôte et invité,
  • Machines virtuelles supprimées,
  • Instantanés supprimés,
  • Altération du disque virtuel interne,
  • Défaillances du matériel serveur et de stockage RAID et autre,
  • Fichiers supprimés ou altérés contenus dans le disque virtuel.

 La virtualisation ajoute une couche de complexité supplémentaire à un système hôte. Lorsqu’une perte de données se produit, Kroll Ontrack dispose des outils adéquats pour y répondre et peut prendre en charge les formats de fichiers, notamment VHD, VDI et VMDK utilisés par Oracle VM et Oracle VirtualBox.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *