Go to Top

SSHD : l’hybride des disques traditionnels et du SSD

SSHD : l’hybride des disques traditionnels et du SSD

Depuis maintenant plusieurs années, les fabricants de supports de stockage de données n’ont cessé de renforcer les deux paramètres principaux de leurs produits : la rapidité et la capacité. En parallèle,  ils ont essayé de faire diminuer un troisième paramètre : le prix. Mais bien que la performance des supports de stockage modernes soit bien meilleure, et de loin, qu’il y a une dizaine d’année, une polarité nette s’est dessinée dans le processus de développement des appareils.

D’une part, nous avons des HDDs magnétiques qui peuvent désormais contenir jusqu’à 4 TO – tout en restant à un prix abordable – alors que les lightspeed SSDs (qui sont des modules à mémoire flash semi-conducteurs) atteignent des prix incroyables pour ce qui est des modèles de grande capacité (1 TO sur un SSD peut atteindre jusqu’à dix fois le prix d’un disque rotatif à moyeu doté du même espace de stockage). Il existe désormais la combinaison de ces deux technologies sous la forme d’un « lecteur hybride », alias SSHD (pour “Solid State Hybrid Drive”). Mais que vaut cet hybride ?

Ce stockage est constitué d’un HDD de grande capacité reposant sur la technologie traditionnelle des disques magnétiques rotatifs, additionné à un module de mémoire flash à la capacité bien moins importante, qui sert de cache supplémentaire.  Lorsque le disque est connecté, il identifie les données et les programmes les plus souvent utilisés, qui sont ensuite conservés dans cette mémoire flash ultrarapide. Ce processus améliore la vitesse de fonctionnement et le temps de démarrage du système d’exploitation. Un SSHD ne sera pas aussi rapide qu’un SSD, mais s’impose comme un moyen de stockage de très grande capacité avec une vitesse satisfaisante associée à un coût plutôt modeste.

Lire aussi : Qu’est-ce que le stockage hybride ? L’émergence d’une nouvelle technologie

Avantages et inconvénients du SSHD

  • Juste un peu plus cher que les HDDs traditionnels et bien moins coûteux que les SSDs à grande capacité,
  • La vitesse et les performances sont plus importantes qu’avec des HDDs traditionnels…
  • … mais moindre qu’avec des disques SSDs,
  • Il y a un risque de complications dans le cas d’une récupération de données depuis un SSHD endommagé.

Cette solution est la bonne lorsque vous souhaitez booster de manière significative la performance de votre système sans trop investir.

Récupérer des données depuis un SSHD

La nature hybride d’une technologie SSHD rend le problème de la récupération de données complexe lorsque ce moyen de stockage tombe en panne. La récupération de données depuis des HDDs magnétiques est une opération bien plus simple (et par conséquent, bien moins coûteuse) que depuis des SSHDs. Pour ces derniers, la récupération de données est un processus très complexe et long, qui – le plus souvent – n’aboutit à rien. Ainsi, quand elle se résume à un SSHD, la réussite repose sur la partie du lecteur endommagée, les disques HDD ou les unités de lecteur flash.

One Response to "SSHD : l’hybride des disques traditionnels et du SSD"

  • Adealis
    5 mars 2015 - 11:15 Reply

    Alors, n’est-il pas mieux de se rabattre sur les anciennes versions vu que la nouvelle présente quand même des risques de perte de données en cas de défaillance ? Enfin, tout dépend de la manière dont on s’en sert et de l’utilisation dont on en fait. Le tout est de savoir les garder en bon état et hors de portée des virus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *