Go to Top

Une journée dans la vie d’un ingénieur en récupération de données

Une journée dans la vie d’un ingénieur en récupération de données

Vous êtes-vous déjà demandé à quoi ressemblaient les journées de nos techniciens en récupération de données ? Nous avons demandé à Steve Hruska, ingénieur R&D Hardware chez Kroll Ontrack, de documenter ce qu’il faisait. Voici un aperçu de la journée d’un ingénieur en salle blanche :

9h00

Arrive au bureau. Continue à acquérir des données brutes issues d’un SSD qui s’est retrouvé ici dans le cadre de notre service de vérification d’effacement. Dans le cas présent, le client a effectué un effacement en utilisant une méthode brevetée et aimerait s’assurer que les données du SSD ont bien disparu et ne sont plus récupérables. Si les données ont disparu, le client sait que sa méthode a fonctionné. Le processus d’acquisition implique souvent l’extraction et la lecture de la mémoire NAND brute issue d’un SSD.

9h30

Analyse des tâches à effectuer. La première tâche choisie concerne le circuit électronique d’un smartphone LG qui a été envoyé pour récupération. Pas de boîtier externe, d’écran ou de batterie, seulement le circuit principal. Après un court temps de recherche pour déterminer le modèle du téléphone, il est décidé que les données peuvent être extraites en dépit de leur état actuel. Une fois l’acquisition des données commencée, il faut passer à la tâche suivante jusqu’à ce que la lecture soit terminée.

10h30

Le suivant sur la liste est un iPhone 5S qui a connu de meilleurs jours. L’écran est considérablement cassé et tordu.  Il semblerait que la partie arrière de la coque de l’appareil soit également endommagée. Une voiture lui aurait-elle roulé dessus ? Quoi qu’il en soit, des réparations devront être tentées pour pouvoir récupérer les données. L’iPhone est démonté et le circuit logique principal analysé. Certains composants ainsi que la coque extérieure sont endommagés mais rien de trop impressionnant. Lorsque les réparations sont terminées, l’appareil est branché. C’est un succès ! Le téléphone démarre et les données de l’utilisateur sont accessibles. Les données sont ensuite copiées et analysées dans un format utilisable pour le client. Le téléphone est ré-assemblé et les données sont envoyées au laboratoire.

Lire aussi : Récupération de données sophistiquée sur appareils mobiles

11h30

On passe à une clé USB que le client a accidentellement heurtée alors qu’elle était branchée à son PC. Le connecteur USB a été arraché du circuit et le choc a causé des dégâts mineurs sur les composants. Les réparations sont faites et toutes les données de l’utilisateur sont recueillies.

12h30

Une carte SD qui semble avoir été mastiquée par un chien vient d’arriver. Un examen plus poussé révèle que la NAND est gravement endommagée. Malheureusement, il n’y aucune chance de récupérer les données pour celle-ci. Ré-assemblée et transmise au service expéditions pour renvoi au client.

12h45

Déjeuner et vérification des mails. Ai répondu aux mails d’assistance de quelques-unes de nos salles blanches internationales.

13h30

Les lectures SVE NAND de ce matin sont terminées.

14h00

Un autre iPhone arrive. Cette fois-ci,  un iPhone 4S avec des problèmes d’alimentation importants. Une solution personnalisée est nécessaire pour celui-ci. Méthode testée et appliquée : 100% des données de l’utilisateur sont récupérées.

15h30

Vérification des mails. Dans ma boîte de réception, se trouvent des demandes internes de développement. Les outils sont fabriqués et envoyés aux bureaux.

18h00

Dernier coup d’œil aux mails avant de partir.

Lire aussi : La salle blanche “démystifiée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *