Go to Top

Windows 10 : Rien de nouveau du point de vue de la récupération de données

Windows 10, risques et opportunités d'une migration

Le 29 juillet dernier, le nouveau système d’exploitation de bureau Windows 10 a fait son apparition sur le marché en tant que mise à niveau. Tous les utilisateurs de Windows 7 et 8 peuvent utiliser ce nouveau système gratuitement au moins pendant un an. Qu’en est-il de la récupération des données?


Ici, le système d’exploitation offre plusieurs nouvelles fonctionnalités et améliorations par rapport aux versions précédentes, ce qui peut rendre le changement attractif pour de nombreux utilisateurs. Avec la nouvelle version 10, Microsoft est revenu à l’ancien menu Démarrer sur le bureau. L’essai par Microsoft avec la Tablette et le concept de mosaïque tactile est désormais minimisé étant donné que de nombreux utilisateurs utilisent le système de chez eux ou au travail sur un écran normal et n’ont pas besoin de ce type de fonctionnalité ou la trouve tout simplement trop fastidieuse.

En outre, un assistant numérique personnel a également été ajouté à Windows 10 : Cortana. Avec cet assistant, il est possible d’effectuer des recherches textuelles ou vocales, d’organiser des rendez-vous ou des informations personnelles ainsi que votre notebook ou de lire à voix haute la météo. Microsoft Edge, un nouveau navigateur web étroitement rattaché à Cortana, est non seulement compatible avec l’intégration de Cortana mais est également le premier navigateur compatible avec le nouveau format audio Dolby Advanced Audio et offre un nouveau mode de lecture.

Nouveau système d’exploitation : de nouveaux défis pour la récupération de données ?

Du point de vue de la récupération de données, il n’y pas de grands changements par rapport aux versions précédentes. Tout comme Windows 8 et 8.1, Windows 10 utilise NTFS en tant que système de fichiers par défaut. Il est vrai qu’un changement complet vers le nouveau système de fichiers ReFS avait été envisagé ces derniers mois, mais les dernières versions techniques que Microsoft a sorties montrent que, sous le capot, aucun véritable bouleversement n’a eu lieu et Windows 10 continue d’utiliser NTFS en tant que système de fichiers standard.

Tout comme avec Windows 8.1, le système REFS n’est utilisé que dans un emplacement du système d’exploitation : dans ce qu’on appelle les « Espaces de stockage ». Cette technique permet de combiner plusieurs disques physiques dans un disque logique. Ce concept a été transmis de la technologie serveur vers l’ordinateur de bureau. Pour faire simple, vous pouvez associer plusieurs lecteurs de disque dur d’un ordinateur à un bassin de stockage connecté. Tous les lecteurs de disque dur, qui sont synthétisés dans cet Espace de stockage, utilisent le nouveau système de fichiers REFS.

Pour la récupération de données, l’image est différenciée : dans un cas de récupération de données, tout dépend de ce qui est précisément tombé en panne sur un ordinateur équipé de Windows 10 et des structures de données qui sont affectées. S’il s’agit d’une installation standard, les ingénieurs en récupération de données ont affaire, entre autres, à des structures NTFS. Avec un système d’exploitation Windows 10 en panne avec des Espaces de stockage, ils ont affaire à ReFS et parfois même à deux systèmes de fichiers.

 

Lire aussi : Qu’est-ce que la perte de données ?

 

Mais peu importe le système de fichiers dont il s’agit – car les deux représentent déjà de nombreuses heures d’expériences détaillées et un savoir-faire en matière de restauration de fichiers ou de systèmes complets par des fournisseurs de service de récupération de données professionnels, ainsi les utilisateurs du nouveau système d’exploitation Windows 10 n’ont pas à craindre les pertes de données. Parce qu’avec Windows 10 également, la règle est la suivante : il est déconseillé aux utilisateurs d’essayer de restaurer les données lorsque le système tombe en panne. Les données existantes pourraient même subir des dégâts irréparables. Il est conseillé de contacter un fournisseur de service en récupération de données professionnel comme Kroll Ontrack. Car dans la plupart des cas, les ingénieurs devraient – avec leur expertise et leur formation continue dans le domaine – être capables de maîtriser les défis les plus difficiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *