Go to Top

Windows XP disparait le 8 Avril 2014, quelles conséquences ?

Fin du support de Windows XP

Un évènement marquant dans l’histoire de l’informatique personnelle interviendra le 8 Avril 2014 : la fin du suivi technique de Windows XP par Microsoft. Pour les particuliers et encore plus pour les entreprises, quelles conséquences ?

Quelles conséquences de cet arrêt du support de Windows XP sur nos ordinateurs qui en sont encore équipés ? Pour commencer, rappelons que Windows XP est né en 2001 et que la dernière « grosse » mise à jour que l’on appelle dans le jargon un « service pack », date de Mai 2008, ce qui fait déjà presque 6 ans. Depuis ce temps, les technologies ont largement évolué : il n’y avait pas de HDMI ou presque, pas d’écrans tactiles, pas d’USB 3.0, pas de disques durs SSD ou presque. Bref, plein de composants matériels ont déjà bien changé. Si on ajoute que 98 % des ordinateurs sous Windows XP utilisent la version 32 bits incapable de dépasser l’usage de 4 Go (et 3 Go en réalité) de mémoire vive,  on commence à comprendre pourquoi se débarrasser de Windows XP devient une impératif. Rappelons que seule la version 64 Bits  était capable de gérer jusqu’à 128 Go de mémoire vive uniquement sur les processeurs x64 de type Intel Itanium.

Pour ceux qui ne voudraient pas changer de PC…

L’arrêt du support de Windows XP est déjà l’abandon de la publication de correctifs de sécurité par Microsoft. On peut ajouter qu’il deviendra de plus en plus difficile de trouver des logiciels qui évoluent : c’est le cas par exemple du navigateur Internet Explorer qui se limite déjà depuis plusieurs années à la version 8.0 alors que l’on en est à Internet Explorer 11 sur Windows 8 et Windows 7. Si on cumule navigateur Internet et correctifs de sécurité, ce sont de nombreuses fonctions liées à la sécurité en général et plus spécifiquement à celle du Web qui ne vont plus être disponibles ; ceci laisse envisager que des banques ne permettront plus l’accès aux comptes bancaires via des PC équipés de Windows XP. Ce n’est pas tout, il y a aussi tout ce qui est multimédia : l’arrivée des smartphones sur le marché a profondément fait muter les technologies de diffusion de l’information sur le Web, notamment pour tout ce qui est vidéos, animations interactives et autres fonctions. Le HTML5 s’impose avec le CSS3, Chrome, Safari, Opera et Firefox sont capables de l’exploiter sur Windows XP mais jusqu’à quand si les outils de sécurisation ne suivent pas ?  L’arrêt du support de Microsoft va quasiment stopper tout intérêt de l’industrie de continuer à maintenir des outils sur cet environnement.

Est-ce du gaspillage ?

Dans les faits, rien n’empêche bien des ordinateurs fonctionnant sous Windows XP d’accueillir le système Windows 7. Le problème est qu’il va falloir trouver des licences Windows 7 car il est difficile de préconiser l’usage de Windows 8 sur des machines XP ; pour plusieurs mises à jour réalisées sur de vieilles machines qui avaient supporté la mise à jour vers Windows 7, Windows 8 fut fatal à l’alimentation ou à des puces sur la carte mère. Windows 8 requiert une puissance de calcul qui pousse à bout les vieilles architectures matérielles. La mise à jour vers Windows 7 coûtera certes une centaine d’euros mais c’est quand même moins cher qu’un nouvel ordinateur.

Un risque important pour les professionnels

Si vous êtes un professionnel et si vous perdez vos données sur un PC encore équipé de Windows XP après le 8 Avril 2014, il n’est pas du tout certain qu’une compagnie d’assurance professionnelle continue de vous couvrir. C’est de la responsabilité du professionnel d’avoir des outils sécurisés et pour lesquels une maintenance doit être totalement opérationnelle. Et les éditeurs de logiciels autres que Microsoft qui continueront à maintenir des versions sur cet environnement risquent de ne plus pouvoir être couverts non plus par leurs assurances. A partir du moment où il n’est plus maintenu, le système d’exploitation est obsolète. S’il est encore utile dans certains ateliers ou bureaux d’étude pour certains usages, évitez de les connecter au réseau de l’entreprise. Il n’est pas certain qu’ils ne deviennent pas nuisibles par des failles de sécurité majeures largement résolues sur les systèmes encore commercialisés et maintenus : Windows XP, c’est fini, c’est un peu comme l’amiante, il faut s’en débarrasser.

4 Responses to "Windows XP disparait le 8 Avril 2014, quelles conséquences ?"

  • Valoue Val
    19 mars 2014 - 7:40 Reply

    bin tout ça c’est pour obliger les gens à acheter des pc neufs c’est juste pour cela le passer en windows7 bin sur un vieux pc céest pas possible vu qu’il faut une supercarte mère, un super processeur, tout ça c’est du commerce c’est du baratin

    • Christophe
      29 avril 2014 - 1:41 Reply

      Rien n’empêche de passer sous win7, à partir du moment où tu dispose d’au moins 1Go de RAM pour un 32 bit ou 2Go de RAM pour le 64 bit.
      Il faut juste trouver une licence.

  • Cabinet GFC Informatique
    25 avril 2014 - 2:52 Reply

    Bonjour,

    En tant qu’Expert en Informatique pour les Compagnies d’Assurances, je n’ai jamais vu de clause d’exclusion sous la forme de celle que vous formulez :

    « C’est de la responsabilité du professionnel d’avoir des outils sécurisés et pour lesquels une maintenance doit être totalement opérationnelle. »

    Si la maintenance est prévue au contrat, il est rare qu’il entraine une déchéance de garantie, plus généralement, une vétusté supérieure…

    Par contre, le refus de prise en charge de récupération de données par une société spécialisée est de plus en plus rare à cause de l’obligation de sauvegarde qui se généralise.

    Cabinet GFC Expertise Informatique

  • Martial
    1 juin 2014 - 3:28 Reply

    Quand on lit l’article, on se rend facilement compte de l’esbroufe totale de Microsoft. Quelles sont les raisons censées nous faire changer d’OS ? Des nouveautés hardware qui ne sont en rien incompatibles avec un os de la branche NT5 et le refus de Microsoft de développer Internet Explorer pour XP. Même le 64 bits existe sous XP. Non, en fait, depuis l’arrivée de Windows 2000 qui était le premier Windows à la fois d’entreprise et grand public (branche NT supportant DirectX et WDM), Microsoft n’a strictement plus rien à vendre de concret à part .Net pour les développeurs qui n’est qu’un vulgaire concurrent à Java comme jadis ce qu’était IE pour Netscape ou Direct3d pour OpenGL : Une solution pour tuer une concurrence un peu trop innovante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *