Le disque dur est l'un des éléments vitaux de tout ordinateur moderne et reste au cœur de notre métier, la récupération de données. Nos 20 années d'expérience nous ont donné l'opportunité de travailler sur presque tous les types et toutes les marques de disques durs.

Histoire du disque dur

Lorsque IBM produisit le premier disque dur le 13 Septembre 1956, peu de personnes imaginaient l’impact que cela aurait plus de 50 ans plus tard sur nos vies quotidiennes. Le RAMAC ("Random Access Method of Accounting and Control") mesurait la taille de 2 réfrigérateurs et pesait une tonne. Un compresseur d’air était nécessaire pour protéger ses têtes, ses plateaux étaient aussi larges que des pizzas et sa capacité de sauvegarde (5 Mo !!) tient maintenant dans un format de poche. Le RAMAC était disponible en location longue durée pour la modique somme de $35000, soit l’équivalent de $254275 actuels.

25 ans plus tard, le premier disque dur pour PC était inventé. Grâce à l’utilisation de la méthode d’encodage MFM, il pouvait contenir 40 Mo de données et atteignait une vitesse de transfert de 625 Ko/s. Une version ultérieure de l’interface ST506 introduisit la méthode d’encodage RLL permettant une capacité de stockage plus importante et une vitesse de traitement plus rapide.

IBM réécrivit une nouvelle fois l’histoire le 12 août 1981 avec le lancement du premier ordinateur individuel - Personal Computer (PC), IBM 5150. Coûtant $1,565, le 5150 disposait de juste 16 ko de mémoire, la taille d’un email de petite taille. On a du mal à se rappeler que même à la fin des années 80, 100 Mo était considéré comme un espace disque très large Aujourd’hui cette taille serait à peine suffisante pour l’installation du système d’exploitation et bien sûr totalement inadaptée au fonctionnement de quelconque application.

"Il est dur d’imaginer l’utilité des premiers ordinateurs car comparés aux standards actuels ils ne pouvaient rien faire" commente le rédacteur en chef du magazine “The Economist” à propos des limitations des premiers PC.

Grâce aux différentes évolutions, la production de disques durs est passée de quelques milliers dans les années 50 à plus de 260 millions lecteurs en 2003. Le coût de la sauvegarde sur support magnétique est passé de $2057 par mégaoctet dans les années 60 à $0,005 aujourd’hui.

Le futur se présente bien

Aujourd’hui le disque dur standard (3,5 pouces) peut enregistrer jusqu’à 750 gigaoctets de données. Mais les lecteurs deviennent plus petits en taille, plus puissants et moins chers. Selon Bill Healy, dirigeant d’Hitachi, les lecteurs contenant des centaines de gigaoctets seront suffisamment petits pour être portés comme des bijoux . "On portera sur nous l’ensemble de tous nos albums et morceaux de musique, toutes les photos prises, tous les documents administratifs."

Posséder 5 lecteurs chez soi est une pratique courante : ordinateurs PC, ordinateurs portables, consoles de jeux, enregistreurs TiVo, lecteurs iPods pour en citer quelques uns. Certains experts prédisent que ce nombre de lecteurs pourrait un jour passer à 15 dans certains foyers, avec l’intégration de disques durs dans les téléviseurs, les téléphones mobiles ou encore les voitures.

Il est même prévu qu’il y ait autant de lecteurs livrés dans les 5 prochaines années que dans les 50 années passées. Les analystes tels que Gartner, IDC et TrendFocus croient en une croissance massive en nombre d’unités et en chiffres d’affaires.

Prévoir le pire

Alors que de nouveaux appareils apparaissent sur le marché et que la masse de données sauvegardées est de plus en plus en grande, les risques de pertes de données vont également croissants. Quelles que soient les mesures de sauvegarde mises en place et l’investissement dans la protection des données, les pertes de données restent inévitables. Avec presque 30 ans d’expérience, Kroll Ontrack a vu quasiment toutes les situations imaginables de désastre. Du chien ayant confondu la clé USB de son maître avec un os, à l’utilisateur tellement excédé qu’il tira au pistolet sur son portable. Sans oublier la femme d’affaire ayant accidentellement renversé son café sur son ordinateur ou le père de famille qui effaça accidentellement les photos de son nouveau-né.

Kroll Ontrack dispose de l’expertise et des technologies les plus innovantes pour retrouver les données depuis n’importe quel support media, système d’exploitation ou appareil de stockage quelle que soit son ancienneté ou l’état dans lequel il se retrouve.

Anticiper est le conseil à retenir. En établissant une relation avec un fournisseur de services de récupération de données, vous disposez d'un plan de contingence en cas de sinistre.

Historique du stockage et de la récupération de données

Aujourd’hui, nos ordinateurs ont des capacités de stockage impressionnantes, nous pouvons stocker nos données dans le Cloud et les smartphones nous permettent d’y accéder instantanément. Au fil des années, nous nous sommes habitués à un certain degré de technologie, et il nous est devenu difficile de vivre sans. Mais la technologie a mis du temps à atteindre son niveau actuel.

Par exemple, vous savez peut-être qu'Apple a lancé son premier ordinateur Mac en 1984, mais savez-vous quelles sont les inventions qui ont été lancées la même année et qui nous permettent aujourd’hui d’avoir des tablettes et des smartphones ?

Saviez-vous que les premiers brevets sur des configurations de type RAID ont été faits en 1978, soit 10 ans avant la sortie du très influent article « A case for Redundant Arrays of Inexpensive Disk » (qui donna les initiales RAID), ou que la première récupération de données commerciale a été effectuée par Kroll Ontrack en 1987 ?

 

Démarrez votre récupération de données !

Nous pouvons récupérer vos données.
Faites confiance à nos techniciens expérimentés !

0 800 10 12 13 Demande de devis gratuit