A l’époque où l’achat des grands disques durs disposant d’un volume de stockage important était rédhibitoire pour les finances d’un particulier, le système RAID a été créé par l’Université de Berkeley aux Etats-Unis pour gagner en performance et en sécurité.

Aujourd’hui encore, le système RAID est très utilisé dans les entreprises et les data centers, et même les particuliers. Voici les différents types de RAID existants ainsi que leurs avantages respectifs.

Le RAID 0 pour rechercher la performance

Le RAID 0, également appelé stripes ou entrelacement par bande, consiste à utiliser au moins deux disques durs et à répartir les données sur les différents supports physiques, la grappe. Le système virtuel obtenu est plus performant en lecture et en écriture puisque la tâche se répartit entre les caches de plusieurs unités.

Pour en tirer pleinement performance, il est préférable d’utiliser des disques de même capacité et avec les mêmes performances, car c’est toujours le matériel le moins performant qui est pris en étalon. Le gain est proportionnel au nombre de disques durs utilisés. Il faut savoir que le RAID 0 n’est pas tolérant à la panne RAID et une défaillance sur un disque affecte l’ensemble du volume. Le RAID 0 est adapté pour les travaux qui manipulent d’immenses volumes de données, à l’instar des rendus vidéo.

Le RAID 1 pour une sécurité absolue

Le RAID 1 ou miroir est la mise en place d’une unité de stockage qui copie à l’identique les données inscrites sur un premier disque dur. Cette mise en copie intégrale ne permet pas un gain de performance, mais offre au volume RAID ainsi créé une haute tolérance à la panne. Le crash d’un disque dur n’impacte pas sur le fonctionnement du système et offre tout le temps de faire une sauvegarde.

Néanmoins, pour remplacer le disque dur défectueux, il faudra arrêter le système, sauf si on dispose d’un contrôleur matériel qui autorise le « hot swap ». La redondance des données est particulièrement utile pour les informations sensibles comme les bases de données ou les documents d’entreprise.

RAID 5 : le compromis entre performance et sécurité

Le RAID 5 utilise le même système de mise en grappe que le RAID 0, mais avec la différence majeure de l’intégration de données de parité. Utilisable avec un minimum de trois disques durs, le RAID 5 utilise les blocs de parité pour récupérer les données en cas de défaillance d’un disque dur.

A la différence du RAID 3 et du RAID 4 qui utilisent également le système de parité, les blocs sont répartis sur les différents supports physiques et non sur un disque dur dédié. Le RAID 3 et le RAID 4 sont aujourd’hui délaissés en faveur du RAID 5 qui offre le meilleur compromis entre performance et tolérance aux pannes.

A la différence du RAID 1 qui n’utilise que 50 % du volume de stockage disponible, le RAID 5 offre à partir de 67 % jusqu’à plus de 90 % d’espace disponible en fonction du nombre de disques durs utilisés. Plus le nombre d’unités utilisé est utilisé, plus le pourcentage disponible augmente.

Démarrez votre récupération de données !

Contactez notre équipe de spécialistes, Kroll Ontrack compte des centaines d'ingénieurs qualifiés à travers le monde pour traiter tous les cas de récupération de données perdues.

0 800 10 12 13 Demande de devis gratuit