Développée au cœur des années 80, la technologie RAID est aujourd’hui la technologie de référence pour gagner en performance et en tolérance face aux pannes. Le RAID 5, qui fait partie des systèmes RAID les plus couramment utilisés, apporte à la fois la sécurité et la performance et se base sur au moins trois disques durs.

RAID 5 : ce qu’il faut comprendre

Avant tout, il faut comprendre le système RAID comme l’utilisation de plusieurs disques durs en tant qu’entité unique. Le terme RAID, apparu pour la première fois à la seconde moitié des années 80, signifie Redundant Arrays of Inexpensive Disks. Le but était avant tout d’utiliser les disques durs disponibles sur le marché, mais sensibles aux pannes et peu performants, dans le but de faire face aux principaux défauts tout en dépensant le moins possible. Parmi les principales technologies RAID utilisées, le RAID 0, le RAID 1 et le RAID 5 sont les plus couramment utilisés.

Zoom sur les particularités du RAID :

  • Le RAID 5 utilise au moins trois disques durs et répartit les données sur plusieurs disques durs pour gagner en performance grâce à l’accès simultané, mais à la différence du RAID 0, le RAID 5 inclut des codes de correction (les bits de parité) entre les données,

  • Le RAID 0 : le système RAID 0 se base sur les techniques du stripping ou entrelacement des données entre plusieurs disques durs pour offrir une performance accrue. Utilisé au minimum sur deux disques, le RAID 0 divise les données en bandes et les répartit sur les différentes unités de stockage disponibles. Puisque l’accès aux données s’effectue sur plusieurs disques en même temps, la vitesse est accrue, mais l’absence de redondance ne lui octroie pas une tolérance plus importante aux pannes. C’est le système RAID préféré des hardcore gamers,

  • Le RAID 1 est particulièrement simple à comprendre puisqu’il s’agit de mettre en miroir le contenu d’un disque dur sur un autre qui servira de sécurité en cas de défaillance. Le gain en vitesse est par contre inexistant. Ce système RAID est la solution pour les particuliers et les entreprises qui stockent des données sensibles sans avoir besoin de performances.

Le fonctionnement de RAID 5

Comme tout système RAID, le RAID 5 fait appel à plusieurs disques durs regroupés en grappe pour constituer une seule unité logique. Dans le système RAID 5, les données sont réparties dans un minimum de trois disques durs pour un maximum de seize. A la différence du RAID 0, les données sont intercalées de bits de parité qui sont en quelque sorte des données de correction en cas de défaillance d’un disque dur. Les bits de parité sont intercalés après une suite de données sauvegardées et sont répartis sur tous les disques.

Le RAID 4 qui utilise également les bits de parité les concentre sur un seul disque dur. En cas de défaillance d’un disque dur, le risque de perte de données est faible. En effet, si un bit de données est endommagé, les bits précédents et le bloc de parité permettent de récupérer la donnée perdue. Si c’est le bit de parité qui est endommagé, les données sont intactes et donc accessibles sans problème. Puisqu’après un nombre de disques, un bit de parité est écrit, l’espace effectivement disponible sur N nombre de disque est de N-1. Par exemple, sur cinq disques de 500 Go qui offrent au total 2,5 To d’espace, seuls 2 To sont disponibles.

La performance d’un système RAID 5

Grâce au stripping des données sur plusieurs disques durs, la performance d’un système RAID 5 est bien plus élevée qu’un disque dur autonome ou un système RAID 1. En lecture notamment, la répartition pseudo-aléatoire des bits de parité sur tous les disques, la vitesse est proche du système RAID 0. En écriture par contre, le calcul du bit de parité fait baisser la performance. Une évolution du RAID 5, le RAID 50, combine les avantages du RAID 5 et du RAID 0. Plusieurs ensembles RAID 5 sont en effet combinés en RAID 0 et permettent une meilleure performance.   

Un serveur NAS en RAID 5

Un serveur NAS est un système de stockage disponible en réseau et qui permet à une entreprise ou à un foyer de disposer d’une centralisation des données pour un accès facile pour tous les membres. Pour prévenir les pertes de données tout en bénéficiant de la performance, les barebones disposant de trois baies ou plus proposent aujourd’hui la possibilité de les mettre en RAID et notamment RAID 5.   

Comparatif pour mieux choisir son système RAID

Le RAID 5 compte parmi les systèmes les plus utilisés de par sa performance et sa promesse de sécurité. Il faut néanmoins savoir que les autres types de RAID disposent de leurs propres caractéristiques qui répondent chacun à un besoin propre.

Avant de choisir, posez-vous les bonnes questions. Souhaitez-vous augmenter la sécurité de vos données ? Voulez-vous accroître la performance de votre disque dur ou est-ce que vous aspirez à une plus grande tolérance face aux pannes ?

RAID 5 vs RAID 6

Comme le RAID 5, le RAID 6 possède une répartition avec parité. Les deux systèmes fonctionnent de la même manière. Le RAID 5 est particulièrement connu pour sa haute performance mais pas seulement. Celui-ci tolère également les pannes. Par ailleurs, vos données sont protégées en cas de pannes, seulement à condition que la défaillance porte sur un seul disque.

Les données restent accessibles mais on notera une baisse de performance jusqu’au rétablissement des données manquantes. Par contre, si la panne porte sur plusieurs disques, vous perdez vos données. C’est là que vous trouverez tout l’intérêt d’un RAID 6 : celui-ci est capable de conserver la totalité de vos données même si deux disques tombent en panne. Par contre, les RAID 6 sont plus lents que les RAID 5.

RAID 5 vs RAID 1

Le RAID 1 et le RAID 5 offrent tous deux une excellente tolérance aux pannes. Grâce au système de mirroring, le RAID 1 fonctionne par duplication et permet de bénéficier d’un stockage redondant, ce qui améliore la sécurité de vos données. Concrètement, le RAID 1 est composé de deux disques.

Les données écrites sur l’un sont copiées sur l’autre. Si un disque tombe en panne, l’intégralité de vos données sera disponible sur le second disque. Le RAID 5 qui nécessite un minimum de 3 disques permet la récupération des données si un disque tombe en panne. Mais par rapport au RAID 1, le RAID 5 offre une plus grande performance en écriture.

RAID 5 ou RAID 10

Le RAID 10 ou RAID 1+0 est la combinaison du système deu RAID 1 et celui du RAID 0. Le RAID 10 se compose au minimum de 4 unités de stockage et se distingue par une fiabilité accrue. Avec le RAID 5, un seul disque défectueux n'entraîne pas la perte des données. Mais si deux disques tombent en panne, vous les perdez. Avec un RAID 10, si un disque tombe en panne, l’ensemble du système reste fonctionnel et l’intégrité des données disponible. Le RAID 10 répond aux besoins de fiabilité mais aussi de haute performance.

Qu’est-ce que le RAID 5 spare ?

Pour rappel, le RAID 5 nécessite un minimum de 3 disques durs. Le RAID 5 spare pour sa part dispose de 4 disques, la quatrième unité étant utilisée comme disque de secours. Celui-ci garantit l’intégralité de vos données. Le spare est donc un disque de rechange utilisé uniquement en cas de nécessité. En somme, le RAID 5 spare répond à vos besoins si vous souhaitez bénéficier d’une sécurité accrue.

Les capacités du RAID 5

Le RAID 5 permet d’utiliser simultanément tous ses disques (celui-ci se compose au minimum de 3 disques). Il s’agit d’un système hautement performant en lecture et en écriture et offre une grande tolérance aux pannes.

Le RAID 5 offre par ailleurs une haute capacité équivalent à N-1, N étant le nombre total de disques. La capacité effectivement utilisable du RAID 5 correspond à la totalité de la capacité de l’ensemble des unités moins la capacité d’un disque dur.

Démarrez votre récupération de données !

Contactez notre équipe de spécialistes, Kroll Ontrack compte des centaines d'ingénieurs qualifiés à travers le monde pour traiter tous les cas de récupération de données perdues.

0 800 10 12 13 Demande de devis gratuit